logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

No 15
Retour au sommaire
 
Actualité

Le cerveau possède-t-il un modèle des lois de Newton ?
CJ  26/06/01

Comment peut-on prévoir la trajectoire d'une balle en chute libre et synchroniser l'activité musculaire en vue du moment du contact ?
Deux théories s'opposent sur cette question. Selon la première, seules des informations sensorielles sont requises qui permettent d'estimer directement le temps qui sépare la perception de la saisie d'une balle (time-to-contact, TTC) ; selon la deuxième, une connaissance implicite, inscrite dans le fonctionnement des réseaux du cerveau, des lois de la physique interviendrait.
Les chercheurs du Laboratoire Européen de Neurosciences de l'Action (LPPA, CNRS Collège de France, Paris ; et Centre de biomédecine spatiale, IRCCS Santa Lucia Rome) viennent de montrer que, lorsqu'ils sont en apesanteur, les astronautes effectuent le mouvement de saisie d'une balle comme s'ils étaient sur Terre. Les données démontrent que pour estimer le TTC, le cerveau a recours à un modèle interne de l'accélération de la gravité qui complète les informations sensorielles et permet la prédiction.

Pour en savoir plus :
Communiqué de presse du CNRS : http://www.cnrs.fr/cw/fr/pres/compress/compresse.htm
Laboratoire de Physiologie de la Perception et de l'Action : http://www.college-de-france.fr/chaires/chaire3/page_accueil.html (voir aussi notre visite virtuelle)
Contact :  
Joseph McIntyre - joe.mcintyre@college-de-France.fr


Une réorganisation cérébrale des régions motrices après une greffe des deux mains
CJ  24/06/01
Si on savait que l'organisation du cortex cérébral était modifiée après une amputation, l'éventuelle réversibilité de cette réorganisation n'avait pas encore été étudiée. Utilisant l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), l'équipe de neuropsychologie de l'Institut des sciences cognitives (ISC) du CNRS à Lyon, en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire de Saint-Etienne et l'Hôpital Edouard Herriot à Lyon, vient de montrer qu'après la transplantation de deux mains chez un patient, les mains greffées s'intégraient dans la représentation du schéma corporel. La greffe renverse donc l'organisation corticale précédemment induite par l'amputation.
            Carte d'activations obtenues dans le cortex moteur © CNRS
Avant la greffe
        Carte d'activations obtenues dans le cortex moteur © CNRS
Six mois
après la greffe


Pour en savoir plus :
Communiqué de presse du CNRS : http://www.cnrs.fr/cw/fr/pres/compress/ReorgCerebrale.htm
Institut des sciences cognitives : http://www.isc.cnrs.fr/
Contact :
Angela Sirigu : sirigu@isc.cnrs.fr


L'université de tous les savoirs
JPB/CJ 21/06/01

Bonne nouvelle. L'université de tous les savoirs, initiative remarquable de Yves Michaud va reprendre, à un rythme il est vrai un peu moins soutenu que la précédente opération. On pouvait penser en effet que les savoirs étaient loin d'être épuisés - sans compter leur nécessaire actualisation. Les prochains thèmes intéresseront particulièrement les lecteurs d'Automates intelligents : nouvelles techniques d'observation dans les sciences, psyché et nature de l'esprit, nanotechnologies, nouvelles recherches en mathématiques, inégalités.
Vingt conférences auront  d'abord lieu du 5 juillet au 24 juillet 2001, tous les jours du lundi au vendredi à 18h30, les samedis, dimanche et le 14 juillet à 11h du matin.
A partir du 4 octobre 2001, une conférence aura lieu chaque semaine tous les jeudis à 18h30

Formulons le souhait de voir les textes publiés sur Internet dans leur version écrite. Le citoyen n'a pas forcément le temps d'écouter les retransmissions audio - ou pour les privilégiés qui habitent Paris de se rendre à l'amphithéâtre Binet de l'Université Paris 5, 45 rue des Saint-Pères, dans le 6ème arrondissement.
Une telle diffusion sur Internet n'enlèverait rien au marché de l'édition "classique".
Beaucoup d'entre nous seraient d'ailleurs d'accord , nous le supposons, à payer l'accès aux pages des conférences qui nous intéressent.

Pour en savoir plus :
Dossier de presse "La suite de l'Université des savoirs"  (avec programme de juillet et pré-programme 2001-2002) : http://www.education.gouv.fr/discours/2001/dputls.htm
Site officiel : htttp://www.tous-les-savoirs.com (bientôt actif)


Le peuple migrateur
JPB/CJ 21/06/01

Le peuple migrateurPlaçons sous les projecteurs la prochaine sortie du film remarquable de Jacques Perrin, "Le Peuple migrateur". Ce film devrait intéresser, autant que celui de S. Kubrick, les scientifiques, y compris les roboticiens. Jacques Perrin (que l'on ne présente plus, nous espérons) y suit de près la vie et les migrations de nombreuses espèces d'oiseaux, dont les oies, nés sur son domaine, mais aussi saisis dans leur milieu naturel, y compris en vol à haute altitude.
Ce long métrage donne matière à la réflexion scientifique par plusieurs aspects :

Pour en savoir plus :
Le peuple migrateur : http://www.bacfilms.com/peuple/ (site en construction à ce jour)


Un oeil parfait, qui permettrait de voir beaucoup plus loin ?
CJ 21/06/01
 
© http://www.thelasikcenter.org/procedure.htmJim Schwiegerling, professeur d'ophtalmologie et de sciences optiques (Centre de sciences optiques et département d'ophtalmologie de l'université d'Arizona - Tucson) développe actuellement un modèle informatique de l'œil parfait.
Objectif : obtenir d'ici deux ans une technologie qui permette à 93% des patients opérés des yeux* de retrouver une vue parfaite de 10/10ème. Le scientifique espère aussi dépasser les 10 /10ème dans 16% des cas.

Verrons-nous ainsi, d'ici deux ans, l'apparition de véritables hommes-lynx ?© http://www.eyes.arizona.edu/js-eyesx.htm

De quoi tenter aussi les personnes dotées d'une vue irréprochable... Seulement voilà, risques obligent : ce genre d'intervention n'est pas autorisée sur les personnes dépourvues de troubles visuels.

* Rappelons que cette proportion n'est actuellement que de 60%.

Pour en savoir plus :
Page d'accueil de Jim Schwiegerling : http://www.optics.arizona.edu/jschwieg/
Département d'ophtalmologie de l'université d'Arizona : http://www.eyes.arizona.edu/ ; http://www.eyes.arizona.edu/js-eyesx.htm
Contact :
 jschwieg@u.arizona.edu


Annie Gautier-Hion et les cercopithèques
JPB 20/06/01

L'émission "Continent Sciences de France Culture, le 21 juin, "Des singes dans leur milieu "(09h05) a bien montré que si les primates sont des objets d'étude très divers et tous passionnants (éthologie, science cognitive), l'une des voies les plus fécondes est aussi d'étudier la communauté écologique dans laquelle ils se trouvent. C'est, en tout cas, le domaine d'Annie Gautier-Hion, chercheuse et directrice de la station biologique de Paimpont, dans la forêt de Brocéliande, la seule où, en France, sont élevés des cercopithèques. Le domaine s'étend à l'ensemble des forêts du monde où se trouvent les primates en liberté.

Singe bonoboLes observations et constatations de cette scientifiques sont passionnantes. Elles intéressent tous ceux qui étudient l'animal, l'homme et... le robot. Certains lui reprocheront peut-être quelques affirmations, ou remise en cause d'idées de collègues, un peu tranchées, mais c'est la rançon de la compétence et de l'expérience de terrain.

Constatation des plus tristes : rappelons que tous les singes, et partout en Afrique, sont chassés avec des méthodes "industrielles" pour alimenter les marchés de la viande en ville.

Pour en savoir plus
La station de Paimpont : http://www.umr6553.univ-rennes1.fr/Org_sta.htm
Le laboratoire : http://www.univ-rennes1.fr/sar/equipes_recherche/317.html
Le gorille. In mémoriam : http://www.inra.fr/Internet/Produits/dpenv/inmemc42.htm
Les primates. Présentation par les Ressources Francophones de l'Education : http://www.arfe-cursus.com/primates-introduction.htm


Peut-on être un emmerdeur-né à 20 mois?
JPB 20/06/01

Un de nos lecteurs, souhaitant (je ne sais pourquoi ?) rester anonyme, nous demande si un bébé de 20 mois qui s'en prend systématiquement à ses congénères dans un bac à sable, est un emmerdeur-né (génétiquement déterminé pour emmerder) ou s'il a déjà été rendu ainsi par des parents eux-mêmes quelque peu associaux.

La question, on le devine, est plus sérieuse qu'elle n'en a l'air.
Elle pose la vaste question de l'épigénétique. Je n'ai pas de réponse à donner, mais peut-être en auriez-vous ?


La mémoire et l'oubli
JPB 20/06/01

Signalons le numéro spécial de La Recherche consacré à la mémoire. Tous ceux qui s'intéressent au fonctionnement du cerveau et à ceux des mécanismes de ce dernier éventuellement simulables en machine y trouveront amplement matière à réflexion.

Notre choix, parmi les 23 articles proposés:

On lira aussi dans ce numéro, sous la signature de Jean-Louis Dessalles, une critique en demi-teinte du livre de Alain Cardon (Conscience artificielle et systèmes adaptatifs). Signalons simplement que depuis la parution de ce livre, la réflexion de Alain Cardon a beaucoup progressé, ce qui devrait fournir des réponses aux questions que se pose J.L. Dessalles (voir notre dossier).

Pour en savoir plus :
Le numéro n'est pas en ligne à ce jour : http://www.larecherche.fr


Le web signifiant (semantic web)
JPB 20/06/01

"Web signifiant" : il s'agit d'un programme de grande ampleur développé par les promoteurs de l'Internet au sein du World Wide Web Consortium, destiné à rendre interopérables les contenus signifiants ou sémantiques des millions de pages web qui seront dorénavant produites annuellement dans le monde - pour peu que les standards proposés par le W3C soient respectés.
Les machines pourront naviguer dans le Semantic web et en retirer automatiquement les informations intéressant telle ou telle requête. D'où un énorme gain de temps et un accroissement sensible de l'intelligence collective. Certains verront là une nouvelle preuve que la vieille GOFAI (Good Old Fashioned Artificial Intelligence) n'est effectivement pas morte. Tant mieux.

Le programme est ainsi décrit sur le site du Consortium :
Facilities to put machine-understandable data on the Web are becoming a high priority for many communities. The Web can reach its full potential only if it becomes a place where data can be shared and processed by automated tools as well as by people. For the Web to scale, tomorrow's programs must be able to share and process data even when these programs have been designed totally independently. The Semantic Web is a vision: the idea of having data on the web defined and linked in a way that it can be used by machines not just for display purposes, but for automation, integration and reuse of data across various applications.

Pour en savoir plus :
Le dossier Semantic web du W3C, très complet : http://www.w3.org/2001/sw/


Un petit pas vers l'ordinateur quantique
CJ 19/06

Un atome de césium © http://www.uni-bonn.de/iap/l_m2_e.htmlL'équipe de Stefan Kuhr (Institut de Physique appliquée de l'université de Bonn) a réussi à capturer des atomes un à un puis à les catapulter à un moment désiré*.
Le secret : emprisonner des atomes de césium refroidis dans les interférences constructives produites par deux lasers YAG placés face à face.
Par simple changement de longueur d'onde, il est possible de déplacer chaque atome sur une distance pouvant aller jusqu'au centimètre. En éteignant ensuite brusquement les lasers pendant que le césium se promène, celui-ci est alors catapulté à une vitesse de quelques mètres à la seconde.

Un travail important dans la quête de la réalisation des ordinateurs quantiques, dans lesquels il faudra savoir manipuler individuellement les atomes.

*Article à paraître prochainement dans la revue Science

Pour en savoir plus :
Abstract d'une communication : http://dpg.rz.uni-ulm.de/prog/html/a_16.html
Institut de physique appliquée de l'université de Bonn : http://www.uni-bonn.de/iap/index_e.html ; http://www.uni-bonn.de/iap/l_m2_e.html
Contact :
kuhr@iap.uni-bonn.de


Créer des robots gladiateurs
JPB/CJ  19/06/01 (Source About)

© http://www.roboforge.net/Créer des robots gladiateurs : voici l'idée de l'entreprise  Roboforge qui, pour cela, propose différents outils exploitables sur ordinateur. Nous n'avons pas essayé, faute de temps. Cela dit, il s'agit d'une entreprise commerciale, dont nous ne voulons pas faire gratuitement la © http://yobotics.com/simulation/simulation.htmpublicité. A vous de voir donc, si vous en avez le temps.

Un peu dans le même esprit, voyez le package permettant de créer des robots bipèdes, quadrupèdes, hexapèdes, etc., proposé sous le nom de Yobotics Simulation Construction Set  par la firme Yobotics

Pour en savoir plus :
Le site officiel Roboforge : http://www.roboforge.net/
Yobotics Simulation Construction Set : http://yobotics.com/simulation/simulation.htm


Open Mind Initiative
JPB/CJ 19/06/01 (Source About)

Logo Open MindGOFAI n'est pas morte, comme tentent de le prouver les promoteurs du projet Open Mind Artificial Intelligence. GOFAI signifie Good Old Fashioned Artificial Intelligence, et s'oppose  aux méthodes de l'AI évolutive popularisée par le Cog de Rodney Brooks. La vieille AI ne renonce pas à l'approche traditionnelle, supposant des années de travail et des centaines de chercheurs. En l'espèce, l'idée (ancienne, mais toujours d'actualité, sous réserve d'une modernisation de ses méthodes), consiste à nourrir les mémoires de masse de nombreux ordinateurs des milliards d'information signifiantes éparses sur le web. Mais, comme nous sommes en 2001, on mobilisera pour cela des centaines d'internautes, en essayant de les motiver par l'aspect ludique du projet.

Un système universel d'AI devrait pouvoir collecter toutes les informations dont disposent les hommes à propos de tel ou tel sujet, et les restituer à la demande. Cette collecte doit viser, non pas à accumuler des données théoriques inutilisables par ceux qui posent les questions (il suffirait alors de recopier les pages des encyclopédies), mais à préparer les réponses aux questions qui seront effectivement posées. On fait la supposition que ceux à qui l'ordinateur s'adressera connaissent les bonnes réponses et ne demandent pas mieux que les communiquer au système. Il faut que l'ordinateur prépare la réponse dans le même temps qu'il pose la question. La façon la plus simple est qu'il pose lui-même une question proche de celle qui lui sera posée ultérieurement, et note la réponse. Des travaux de contrôle et de mise en cohérence assureront évidemment la vérification de la pertinence scientifique des réponses préparées par l'ordinateur suite au questionnement.

Empruntons au projet  la description rapide de la façon dont Open Mind Initiative travaille. Il s'agit du sous-ensemble Animals : http://www.openmind.org/Animals
"Animals is an experimental program to demonstrate the capabilities of and design issues related to the Open Mind Initiative. It is a simple game in which the current player thinks of an animal and the computer tries to guess it. The computer is allowed to ask the player a series of yes/no questions (e.g., Does it bark?) and the player has to answer them truthfully. If the computer cannot guess the answer correctly, it would ask the player to "teach" it by telling it the name of the animal and a question to distinguish that animal from the computer's guess. As more players participate, the computer will hopefully learn a database of all animals and the necessary questions to distinguish them."

Peut-être sommes-nous naïfs : nous restons persuadés, tout en étant de fermes partisans de l'AI évolutionnaire, qu'il y a encore des choses à tirer de GOFAI, en faisant un peu preuve d'imagination et en mobilisant les millions de citoyens qui aimeraient faire ensemble des choses excitantes pour l'esprit, plutôt que se masturber (l'intellect) sur des sites roses.

Pour en savoir plus :
Les divers projets Open Mind : http://www.openmind.org/index.shtml
Cycorp, en charge du serveur de connaissance Cyc :  http://www.cyc.com/


Dons de 11 millions de dollars au MIT pour la mise en ligne gratuite de ses cours
CJ 18/06/01
 
Selon le Chronicle of Higher Education (http://www.chronicle.com), le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a reçu deux dons d'une valeur totale de 11 millions de dollars (12,9 millions d'euros) pour mettre gratuitement en ligne l'ensemble de ses cours et créer un logiciel que d'autres établissements pourraient utiliser gratuitement.
La fondation Andrew Mellon et la fondation William et Flora Hewlett sont les deux donatrices et ont versé 5,5 millions de dollars chacune sur 27 mois pour la première phase du lancement de l'OpenCourse Ware.
Ce projet du MIT (voir notre éditorial d'avril 2001) est suivi avec intérêt, car il part du principe que les cours doivent être considérés comme des publications scolaires et non comme des produits commerciaux. Le projet doit débuter le 1er juillet prochain et une grande partie des dons servira à l'embauche d'une équipe de 25 à 30 personnes pour la maintenance du site.
Dès la première phase du projet, 500 cours devraient être mis en ligne et 250 s'y ajouteront tous les six mois pour atteindre 2000 au total.
L'ensemble du projet, conçu sur huit ans, coûtera 100 millions de dollars. Le MIT n'exclut la possibilité de vendre des licences à des établissements privés.


Une interview de Toru Takenaka
JPB 15/06/01

Le robot AsimoLe Monde Interactif du 13 juin interviewe Toru Takenaka, père du robot humanoïde Asimo (Advanced step in Innovative Mobility), devenu le porte-parole de Honda dans la robotique. Il explique que le principal moteur de la robotique au Japon est le goût de ses concitoyens pour les Mangas, les jeux et, plus généralement le rêve. Dommage qu'en France, ces thèmes n'inspirent guère les rêves.

Pour en savoir plus :
Un article de EEtimes.com : http://www.eetimes.com/story/OEG20010111S0019 sur Toru Takenaka
ASIMO : http://www.21stcentury.co.uk/robotics/honda_asimo_robot.shtml
ASIMO : article de Nippon Electronics on line http://ne.nikkeibp.co.jp/english/2000/11/1120asimo_d-ce.html


Retour au sommaire