logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

No 19
Retour au sommaire
 
Actualité

La Conscience et le Temps
JPB 18/09/01

Couvertrure du livre : la conscience et le temps, de Nayla FaroukiSignalons "La conscience et le temps", ouvrage de Nayla Farouki, philosophe et historienne des sciences. L'auteur dirige la collection «Quatre à Quatre» aux Editions Le Pommier, chez Fayard ,où elle a publié d'autres ouvrages de vulgarisation concernant divers aspects des sciences, et collaboré avec Michel Serres à l'ouvrage «Le Trésor, Dictionnaire des Sciences» (1997).

Extraits du communiqué de présentation : "La conscience est le lieu mystérieux d’où émerge la pensée, l’émotion, la volonté. Mais si la conscience pense, est-il possible de penser la conscience ? Son étude est aujourd’hui en pleine effervescence. Depuis les découvertes importantes qui ont eu lieu en neurologie, les scientifiques cherchent eux-mêmes aussi à comprendre la conscience, projet qui, jusqu’ici, était réservé aux philosophes et aux psychologues. Mais la science est-elle habilitée à cela ? Certes, on peut penser la conscience comme un phénomène naturel, sinon simple, du moins réductible à une matière. S’agit-il d’électricité (les influx nerveux), de chimie (les neurotransmetteurs), de biologie (les cellules) ? À moins qu’il ne faille tenir compte de phénomènes encore plus complexes pour la voir émerger : est-elle un phénomène social ? linguistique ? psychologique ? ..."


Les révolutions de la santé au Sénat
JPB 18/09/01

Les Rencontres internationales de prospectives du Sénat, animées par le sénateur René Trégouët, annoncent une journée sur le thème "Les révolutions de la Santé", le 17 octobre 2001 . Celles-ci comprendront :

Inscription : Carles Rheims Evénements
98 rue de Sèvres,
75007 Paris
Tél : 01 56 58 51 53


Des robots sauveteurs dans les décombres du World Trade Center
CJ 17/09/01

New York © http://news.bbc.co.uk/hi/english/sci/tech/newsid_1548000/1548709.stmBBC News rapporte dans ses colonnes que trois petits robots expérimentaux  (de la taille d'une boîte à chaussures) sont actuellement testés dans les entrailles du World Trade Center, avec pour objectif  la recherche des victimes dans les endroits rendus inaccessibles aux humains. Actionnés à la main, ils portent des appareils photo et des capteurs spécialisés permettant de détecter la chaleur émanant d'un corps ou les couleurs d'un vêtement à travers la poussière des débris. Ils peuvent se déplacer à travers le verre brisé et l'acier tordu et explorer des zones dangereuses.
Ces robots sont développés par l'équipe de Robin R. Murphy située à l'université de Floride du Sud . Une quarantaine de tels robots existent aujourd'hui à travers le monde.

Pour en savoir plus :
Article de BBC News : http://news.bbc.co.uk/hi/english/sci/tech/newsid_1548000/1548709.stm
Page d'accueil de Robin R. Murphy : http://www.csee.usf.edu/~murphy/


Remise des prix aux lauréats du 3ème concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes
CJ 17/09/01

logo laureat du concours national d'aide à la création d'entrerprises de technologies innovantesGérard Schwartzenberg, ministre de la recherche a remis leurs prix , le 17 septembre à La Sorbonne, aux différents lauréats du 3ème concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes.
Parmi les 350 projets qui ont été portés au niveau national, le jury a retenu 238 lauréats qui se partageront 30 millions d'euros de prix., 139 projets ayant été classés "en émergence" (nécessitant encore une phase de maturation) et 99 projets classés en "création-développement" (projets pour lesquels la création d'une société de technologie innovante est possible à court terme).

La répartition sectorielle de l'ensemble des projets est la suivante :
Services informatiques : 28% ; Biotechnologies et pharmacie : 24% ; Electronique, télécommunications : 20% ; Mécanique, chimie et matériaux :17% : Génie des procédés : 11%

Parmi les projets "création-développement" qui intéresseront particulièrement les lecteurs d'Automates intelligents, citons  particulièrement :
- service d'information touristique mobile localisée (logiciel multi-agent embarqué sur un terminal mobile),
- assistance chirurgicale par réalité virtuelle,
- développements de robots stériles pour la préparation de solutions injectables,
- assistant personnel intelligent (agents intelligents fonctionnant selon le principe "peer to peer"),
- laser mover (pupitre de commande multifonctionnel autonome pour handicapés moteur),
- bras robotisés stabilisants pour véhicule 2 roues,
- Visualization Service Provider (technologies de logiciels et de services associés pour la visualisation 3D temps réel, interactive),
- création d'une société d'animation d'images de synthèse 3D spécialisée dans l'animation de personnages (notamment  pour la réalisation de présentateurs virtuels en temps réel ou temps différé, avatars...),
- LIBLOO, amélioration de la pertinence des résultats des moteurs de recherche,
- exploration fonctionnelle des signaux du vivant (notamment à partir de micro-capteurs originaux (MEMS)),
- AREA VISION, interface de réalité augmentée.

Pour en savoir plus :
http://www.recherche.gouv.fr/technologie/concours


Intelligence online
JPB 13/09/01

Logo Intelligence onlineRésultant de la mise en ligne de plusieurs périodiques consacrés au renseignement et à l'intelligence économique, dont Le monde du renseignement, bien connu, ce site actualisé tous les jours est réalisé par une équipe d'experts privés (sans doute convenablement informés par de nombreux correspondants bien placés).
Il présente diverses formules d'abonnement. Seuls, les résumés des articles sont en libre accès, mais leur lecture à elle seule est instructive.
Les TIC ne sont pas oubliées, y compris dans leurs formes les plus sophistiquées, qu'il s'agisse par exemple des composants électroniques ou des agents intelligents logiciels. A ce titre, il devrait ainsi intéresser beaucoup de nos lecteurs. On y trouve des liens vers d'autres sites. Le rédacteur en chef, Guillaume Dasquié, intervient fréquemment dans les médias. Bref un site utile, particulièrement en ce moment.
Mais comme toujours, il ne faut pas tout accepter sans un minimum de recoupements.
http://www.intelligenceonline.fr/


Attentats terroristes sur les tours jumelles du World Trade Center © Gamma


Attentat aux Etats-Unis. Comprendre la métamutation
JPB-CJ 11/09/01

Voir notre article dans La Gazette d'Admiroutes, en date du 12 septembre 2001.



Totalement inhumaine
JPB 11/09/01

Couverture du livre "Totalement inhumaine", de Jean-Michel TruongSous ce titre Jean-Michel Truong présente aux Editions Les empêcheurs de danser en rond un livre décrivant la mise en place d'un cerveau planétaire s'appuyant sur le web, et plus particulièrement sur des entités réplicatrices nouvelles qu'il appelle des e-gènes. Nous vous donnerons, après sa lecture, un avis circonstancié sur le livre.
Dans l'immédiat, on peut dire que se retrouvent dans cette hypothèse toutes les réflexions relatives à la méta-mutation ou meta-system transition peut-être en cours de se réaliser. Nous y avons fait plusieurs fois allusion (voir notre éditorial du 6 septembre http://www.automatesintelligents.com/edito/2001/sep/edito1.html).
On constatera aussi que les travaux de la mémétique ont largement inspiré l'auteur. Ceci dit, à lire son intervention dans Libération, il nous semble qu'il mêle peut-être un peu rapidement tous les facteurs. Mais réservons notre jugement à la lecture du livre.

Pour en savoir plus
Voir Libération : http://www.liberation.fr/quotidien/semaine/20010910lunza.html
Page personnelle de Jean Michel Truong : http://www.jean-michel-truong.net/ et opinions sur le livre
Reproduction interdite, Plon, (rééd.), roman, 1999, 409p (un livre précédent de Jean-Michel Truong) : http://www.paru.com/redac/critiqueSF/axxxx210.htm


5e conférence internationale sur l'Evolution Artificielle
JPB 11/09/01

Logo de la 5e conférence internationale sur l'évolution artificiellePierre Collet, organisateur de cette conférence internationale  qui se tiendra du 29 au 31 octobre au Creusot, signale que le programme définitif est maintenant disponible sur le site de la conférence, ainsi que tous détails pratiques  : http://www.cmap.polytechnique.fr/~ea01/program.html .
A noter que 66 soumissions venant des 5 continents ont été reçues. La liste des présentations retenues et de leurs auteurs est fournie sur la page : http://www.cmap.polytechnique.fr/~ea01/papers.html


Une 4e fonction publique pour les enseignants et chercheurs de l'Etat
JPB 08/09/01

Signalons ici l'article du Monde du 6 septembre 2001 (Débats, p.13) du philosophe Jean-Pierre Dudezert et du député de l'Eure Hervé Morin, qui recommandent la création d'une 4e fonction publique (à côté des 3 premières, Etatique, locale et hospitalière).
Celle-ci donnerait aux enseignants et chercheurs un statut leur permettant de bénéficier de plus d'initiatives et de plus de responsabilités, tout en restant dans le giron de l'Etat (sans perdre les avantages du statut général). Une idée qui paraît excellente, répondant à un besoin évident : sans une telle mesure, les enseignants et chercheurs voulant apporter de la créativité à leurs métiers ont toutes les chances de rester marginalisés, ce qui dégrade depuis longtemps le statut intellectuel et scientifique de notre pays.
On ne peut que s'étonner de constater que l'idée n'ait pas émergé plus tôt. En tous cas, voici un bon débat pour les prochaines élections.


Robert Reich : The Future of Succes
JPB 06/09/01

Robert ReichLe Monde Interactif du 5 septembre a publié un entretien avec Robert Reich, économiste à Brandeis, ancien ministre du travail sous Bill Clinton, et auteur de plusieurs livres, dont Futur Parfait, Editions Village mondial, 2001 (The Future of Success).Le livre exprime des réserves concernant les perspectives de l'e-quelque chose, vues du moins par les tenants de la mondialisation libérale.
Les propos de l'interviewé (propos censés et humains) concernant l'économie et la société américaine, le travail, les syndicats, la net-économie - comme les propositions concernant le rôle que devrait tenir l'Europe pour contrebalancer les excès de la politique américaine, paraissent  ici extraordinairement pertinents.
Un homme de cette sorte honore grandement le pays de G.W.Bush.

Pour en savoir plus
Voir la présentation du livre The Future of Success par USA to-day :  http://www.usatoday.com/community/chat/0109reich.htm


L'actualité des nanotechnologies moléculaires
JPB 07/09/01

Jonction T de nanotubes © http://www.foresight.org/Conferences/MNT8/index.htmlLes Actes détaillés de La 8e Conférence de Bethesda sur les nanotechnologies moléculaires, qui s'est tenue les 3/5 novembre 2000 à Bethesda (Maryland), sont maintenant disponibles sur le site http://www.foresight.org/Conferences/MNT8/index.html.
Les  Japonais organisent de leur côté le 7e symposium international sur les micro-machines (MEMS) qui se tiendra à Tokyo les 31 octobre et 1er novembre 2001 : http://www.iijnet.or.jp/MMC/symposium.

Pour en savoir plus
On trouvera un exemple européen de telles applications d'un très grand avenir, notamment médical, sur le site du Conjugated Polymer Group de Linköping University (Suède) : Biomolecular and Organic Electronics : http://www.ifm.liu.se/Applphys/ConjPolym/
Voir aussi l'Institute for Molecular Manufacturing, organisation non-profit de  Palo Alto, Cal. : http://www.imm.org/
Voir également le Micromachine Center de Mitsubishi, au Japon : http://www.iijnet.or.jp/MMC


Concours international de robots aériens de Webster Fields
JPB 07/09/01

La School of Aerospace Engineering, Georgia Institute of Technology, a été l'un des participants les plus remarqués à l'International Aerial Robotics Competition qui s'est tenue le 21 juillet à Webster Field dans l'Etat de Maryland.
Elle a confronté 15 équipes (dont Simon Fraser, Rose Hullman Institute, North Carolina State, Southern Polytechnic University, Purdue University, University of Waterloo, et pour l'Europe le Technische Universitaet Berlin qui avait gagné la compétition l'année précédente).
Différentes épreuves de vol autonome étaient prévues, en matière de sauvetage d'otage, intervention sur désastre nucléaire et écologiques (voler d'une distance de 3 kilomètres, identifier une structure particulière, mettre en oeuvre telle ou telle intervention), avec 3 niveaux de complexité. Les robots n'ont pas évidemment réussi également toutes les épreuves. Néanmoins, ils ont démontré d'impressionnantes capacités d'action autonome, dont les applications, militaires ou civiles, seront considérables. Les équipements robotiques de début de gamme sont légers et relativement bon marché, ce qui devrait encourager un plus grand nombre d'établissements d'enseignement dans de tels projets.
La France, une fois de plus, a brillé par son absence, malgré le haut niveau de son industrie aéronautique.

Dans un domaine voisin, on connaît les perspective de développement d'insectes volants de petite taille, financées notamment par la DARPA aux Etats-Unis. On pourra consulter sur ce point le site de Vanderbilt University. Celle-ci utilise la toute nouvelle locomotion dite élastodynamique qui économise considérablement l'énergie consommée.

Pour en savoir plus
Le site de la compétition : http://avdil.gtri.gatech.edu/ (connexion refusée à la date du 07/09)
Georgia Tech Aerial robotics : http://controls.ae.gatech.edu/labs/gtar/
 Technische Universitaet Berlin et le robot hélicoptère MARVIN  (Multi-purpose Aerial Robot Vehicle with Intelligent Navigation : http://pdv.cs.tu-berlin.de/MARVIN/
L'hélicoptère autonome du MIT, Draper : http://web.mit.edu/whall/www/heli/
Le projet de Simon Frazer University : http://www.cs.berkeley.edu/~kobus/research/projects/arc/
Le Center for intelligent Mechatronics de Vanderbilt University. Les Mesoscale Flying Robotics insects ; La  locomotion élastodynamique : http://fourier.vuse.vanderbilt.edu/cim/projects/flying.htm
L'UAV characteristics data base de la Nasa : http://uav.wff.nasa.gov/db/uav_index.html


SAIL, un robot qui apprend intelligemment
JPB 07/09/01

Le robot SAIL © http://www.cse.msu.edu/~weng/Le projet SAIL (Self-organizing Autonomous Incremental Learner), développé par le Pr Juyang Weng du MSU (Michigan State's Engineering Building), se propose de révolutionner la méthode permettant aux robots d'apprendre intelligemment. SAIL est un robot autonome de taille humaine, doté d'un système d'apprentissage, sinon original, (beaucoup sinon tous s'inspirent de la même méthode dite bottom-up) mais pleinement développé. Nous extrayons et résumons de SAIL la présentation  suivante :

"Nous proposons pour progresser dans la perspective de l'IA avancée ce que nous appelons l'approche développementale (ou incrémentale?), qui s'inspire de la façon dont l'homme enrichit ses contenus cognitifs et comportementaux au fur et à mesure de son développement. Cette approche utilise une nouvelle espèce d'algorithmes, les algorithmes développementaux ou incrémentaux (developmental algorithms).

Ces algorithmes se mettent au travail, comme chez l'homme, dès la naissance de la machine. Ils tirent partie de ses interactions directes avec l'environnement à travers les senseurs et effecteurs. .

La machine apprend de nouvelles tâches en permanence, ou de nouveaux aspects d'une tâche ancienne, sans exiger de reprogrammation. Pour cela, le mécanisme d'apprentissage inclu dans l'algorithme développemental réalise des auto-organisations et réorganisations systématiques, en fonction de ce que la machine perçoit et fait, ainsi que des ordres et récompense qu'elle reçoit d'un mentor humain.

Contrairement au point de vue classique selon lequel l'IA doit être étudiée dans un champ limité afin que la complexité ne rende pas la machine incontrôlable, l'approche développementale vise la mise en place d'un cadre de développement très large et unifié, applicable à une grande variété de capacités cognitives (vision, parole, compréhension du langage, préhension),  de capacités comportementales (raisonner, planifier, communiquer, prendre des décisions, exécuter des tâches) ainsi qu'à l'intégration de ces diverses capacités - le tout sans intervention humaine destinée à modéliser  de l'extérieur les cognitions et comportements à réaliser.

Ceci vise d'abord à économiser les ressources humaines de développement. Mais l'objectif est surtout d'obtenir des résultats qui sont trop flous ou complexes pour être programmés manuellement - ce qui ne veut pas dire que les algorithmes développementaux soient simples.

Un automate est dit un agent quand il peut utiliser seul ses senseurs et effecteurs. Un automate dit "vivant" est un agent qui utilise des algorithmes développementaux. C'est le cas de SAIL, premier prototype d'un automate vivant. Celui-ci vivra aussi longtemps que ses mécanismes ne tomberont pas en panne. Mais en ce cas, son contenu cognitif pourra être téléchargé sur un autre automate. Contrairement aux humains, l'automate vivant vivra donc aussi longtemps que les humains eux-mêmes.

Patent pending: '' Learning Machine and Method.'' US Patent Office serial number: 08/167,751.
This line of work is supported in part by NSF, DARPA, Microsoft Research, Siemens Corporate Research, and Zyvex."

Nous avons déjà indiqué que le bébé robot HAL de A-Inv (http://www.a-i.com/) s'inspire un peu des mêmes principes, pour l'acquisition de capacités langagières, de même, à un moindre degré, que le chien-robot Aibo de Sony. Mais il existe sur la planète de nombreux autres sites et projets consacrés à des projets de robots capables d'apprentissage intelligents. On consultera à ce sujet la liste établie par Cygnus, de l'UTA University of Texas at Arlington (http://cygnus.uta.edu/rl.html).

Pour en savoir plus
SAIL, Developmental Robot Project, the Developmental Approach to Machine Intelligence for vision, speech, language, reasoning, robotics and mind : http://www.cps.msu.edu/~weng/research/LM.html
Page personnelle du Pr Weng : http://www.cse.msu.edu/~weng/


The emotion machine
JPB 07/09/01

Marvin MinskyThe Emotion machine est le titre du prochain livre de Marvin Minsky, l'expert mondial en intelligence artificielle, auteur de nombreux articles et ouvrages, dont The society of minds (1988).
L'auteur publie depuis juin dernier sur son site -en demandant de ne pas les distribuer-, les premières versions des 5 principaux chapitres de ce livre consacré aux nouvelles frontières de l'intelligence artificielle, la simulation sur le robot des émotions ressenties par l'animal et l'homme, ainsi que les capacités cognitives associées à ces émotions (Etats émotionnels, Attachements et objectifs, De la douleur à la souffrance, La conscience, L'anticipation). Minsky encourage les commentaires des lecteurs.
On ne peut que recommander cette lecture qui montre à quelle hauteur de vue, et à quelle somme d'interdisciplinarité, s'élève celui que nous pouvons placer parmi ce qu'il appelle les 10 experts mondiaux connaissant "significativement" le "coeur" des questions de l'intelligence artificielle.

 
Question adressée à nos lecteurs : qui mettriez-vous dans ce top-ten?

Pour en savoir plus
The emotion machine : http://www.ai.mit.edu/people/minsky/E1/eb1.html
La page personnel de Marvin Minsky : http://www.ai.mit.edu/people/minsky/minsky.html
On y trouve de nombreux textes en ligne, anciens ou plus récents, généralement mis à jour. A parcourir absolument.


L'aquarium mondial virtuel
JPB 07/09/01

Un Sargassum  - A droite, fiche d'identité du poisson © DALI INC DALI Inc (Distributed Artificial Life http://www.dalilab.com/) développe un système permettant de créer et d'animer sur son écran d'ordinateur des poissons tropicaux virtuels, chacun possédant sa fiche d'identité : un projet riche de développements futurs, en matière d'interconnexion des millions d'ordinateurs potentiellement reliés à travers le réseau Internet, selon la technique du "peer to peer'.
"Derrière les scènes apparemment simples se cachent des spécifications complexes", révèle Donnie Pinkston, un des concepteurs du système : "les poissons disposent d'un modèle cognitif complexe construit selon l'architecture d'apprentissage de Rodney Brooks".
 
Les poissons en sont encore actuellement à un stade primitif, mais ils vont apprendre à évoluer par interaction avec l'environnement, mutation, mariages, comme des animaux réels, en utilisant des outils développés par Karl Sims (http://www.genarts.com/karl/index.html, Démétri Terzopoulos (http://www.cs.toronto.edu/~dt/address.html) et Xiaoyuan Tu http://www.dgp.toronto.edu/people/tu/tu.html.

Les applications de tels systèmes sont très nombreuses, à commencer par les jeux et spectacles de création en réseau. Mais il sera aussi possible de faire vivre des communautés nombreuses d'avatars reliés entre eux par des intérêts divers, scientifiques, économiques, politiques. Le risque est évidemment l'introduction dans le système de virus ou personnages cannibales en trop grand nombre, qui pourraient ruiner la totalité de la faune.

Pour en savoir plus
DALIworld : http://www.daliworld.net/index2.html
Voir aussi l'article "Thanks For All The Fish" de Denis Susac (du fameux site About AI) ) : http://ai.about.com/library/weekly/aa081301a.htm?terms=Distributed+Artificial+Life


Cambrian Intelligence
JPB 07/09/01

Couverture du livre : Cambrian Intelligence, par R. BrooksPour ceux qui s'interrogent encore sur la différence entre la vieille intelligence artificielle et la nouvelle, rappelons que Rodney Allen Brooks, père de cette dernière, en avait présenté les principes dans un livre déjà ancien (1999) mais toujours d'actualité : Cambrian Intelligence, publié par MIT Press.
Jusqu'alors, on pensait qu'il fallait disposer de moteurs d'inférences cognitives de haut niveau, analogue à ceux du cerveau humain, pour relier les perceptions et les actions. Constatant les échecs de cette approche, R. Brooks introduisit le concept de behavior-based robotics. Une approche "comportementale" met en place des couches indépendantes de comportements (se mouvoir, éviter les obstacles, reconnaître l'environnement) fonctionnant en parallèle, alimentées par les senseurs et commandant les effecteurs. L'ensemble ne dispose pas de modèles explicites du monde, et ne peut distinguer entre les données et les calculs. Les couches peuvent s'ajouter les unes aux autres, et chacune d'elle réagit aux senseurs, comme à l'état des couches voisines, en court-circuitant ou croisant éventuellement celles-ci (subsumption architecture).
 
Ces principes ont eu de nombreuses applications, dont celles toujours en cours de développement dans le robot Cog.


L'intelligence artificielle coupable de complicité d'assassinat.
JPB 07/09/01

Nous l'attendions, il est venu, le vertueux défenseur de l'"Humain" qui accusera les chercheurs en intelligence artificielle d'inciter à l'assassinat, et pourquoi pas au génocide. C'était le 6 septembre sur France 2,  lors de la nouvelle émission Campus, animée par Guillaume Durand. Jean-Claude Guillebaud ne savait plus comment attirer l'attention de l'audience face au sémillant Houellebecq. Après avoir pronostiqué les pires catastrophes en provenance des généticiens, il s'est résolu à lancer la forte phrase suivante (aux erreurs de retranscription près) : "Ceux qui assimilent le cerveau à un ordinateur et parlent de conscience artificielle vont légitimer les assassins : pourquoi ne pas tuer un homme comme on éteint un ordinateur?".
Qu'un touche-à-tout du politiquement correct de salon, pour se donner des raisons d'exister, parle ainsi de ce qu'il ne connaît pas, ne surprendra que les naïfs. Nous sommes ainsi en France.

Jean Claude Guillebaud. Le principe d'humanité. Seuil


Image et science
JPB 04/09/01

Affiche des 8èmes rencontres internationales Image et scienceLe CNRS annonce les 8èmes rencontres internationales Image et science (29 septembre - 28 octobre à Paris). Question : y trouvera-t-on de belles images de robots?

Si non, pourquoi ne pas prévoir quelque chose l'année prochaine, un film qui présenterait de nombreux labos français de robotique, sinon un livre dans le style de Robosapiens?

Pour en savoir plus
http://www.cnrs.fr/imagescience/index.html


Les nouveaux vandales
JPB 03/09/01

Nous ne pouvons qu'être pleinement d'accord avec l'indignation manifestée par Dominique Lecourt et François Ewald à l'égard de la Confédération paysanne qui détruit les plantations expérimentales de plantes transgéniques, avec l'assentiment peureux du monde politique. On lira leur article dans le Monde daté du 4 septembre 2001. La conduite de José Bové et des anti-mondialistes est en ce cas une insulte insupportable à l'égard de la science et de ses "experts", c'est-à-dire finalement contre l'esprit et la rationalité. Elle nous ramène tout droit au temps des barbaries politiques et religieuses, en démentant près de deux cent ans de science laïque et républicaine à la française. Monsanto a bon dos. C'est effectivement la science qui est visée. On retrouve le même fanatisme anti-scientifique, venant d'ailleurs d'autres milieux, derrière la condamnation des recherches sur les cellules-souches et embryonnaires. Bientôt, la robotique et l'intelligence artificielle donneront naissance aux mêmes ostracismes et fatwas. Nos auteurs ont également pleinement raison en condamnant la tolérance embarrassée du gouvernement à l'égard de conduites rappelant celles des talibans. Les hommes politiques et moins encore les gouvernements ne se grandissent en cédant pour raisons électorales à la démagogie et à la violence.

Cet article du Monde est pour nous une occasion de mieux connaître Dominique Lecourt, Professeur à l'Université Paris 7 et Délégué général de la Fondation BioVision/Académie des Sciences, Président du Conseil de Surveillance des Presses Universitaires de France.

Pour en savoir plus
Dominique Lecourt, présentation de l'homme et de l'oeuvre par Pascal Nouvel : http://www.diderot-asso.com/dominiquelecourt.htm
Science et éthiques Conférence annoncée  de Dominique Lecourt aux Écoles doctorales SPI et ICBG de l'Université de Poitiers et de l'ENSMA, le 11-10-2001 17h30 - ESIP, Poitiers : http://pictascience.univ-poitiers.fr/hds/EcolesDoctorales2002/fiche?rv=doca2002


Deux sites intéressants
JPB 02/09/01

Logo du site "Mathématiques du réel"Nous avons découvert, grâce à Adminet (http://www.adminet.com/cawa/) deux sites intéressants pour nos échanges. L'un propose des réflexions sur les "mathématiques du réel". Son auteur Bernard Beauzamy est membre de la société de calcul mathématique (drôle de nom à la réflexion. Il est vrai que l'on trouve aussi les calculs rénaux) http://members.aol.com/scmsa/articles.htm

L'autre site s'intéresse à la science en général, avec une liberté d'esprit qui nous plaît bien (encore que tout ne soit pas à prendre tel que). Il s'agit des "éditos du Dr Fatalis", à partir desquels d'autres pages sont accessibles http://hometown.aol.com/drfatalis/edito.html.


Les robots à l'école de l'homme
JPB 02/09/01

Le film de François de Closets et Roland Forbiche réalisé par France 2 sous le titre "Les robots à l'école de l'homme" (rediffusé récemment sur TV5) est un très bon exemple de vulgarisation scientifique intelligente, celle qui fait réfléchir le spectateur et lui suggère des idées, même lorsqu'il connaît déjà bien la question présentée. La leçon que les auteurs veulent faire passer est que les robots adaptatifs, pour progresser, doivent apprendre les différents contenus et comportements cognitifs, avant peut-être de développer leur propre façon d'agir et de penser. Le modèle d'une telle plate-forme apprenante, qui a été présenté dans le film, est le robot Cog de Rodney Brooks, bien connu mais sur les perspectives duquel on ne réfléchit pas assez. L'ambition des concepteurs de Cog est en effet d'en faire un support d'acquisition de très nombreuses connaissances, mais aussi de le perfectionner dans ses dispositifs effecteurs et neuronaux pour qu'il grandisse et devienne de plus en plus performant physiquement, comme le ferait un enfant devenant adulte. La bonne question a été posée: grandir, mais jusqu'où? La réponse, nous pouvons la donner sans difficultés: pas de limites.

Ceci suggère une réflexion immédiate: quelle puissance pour un pays disposant d'un tel projet! Surtout quand ce pays éprouve moins de difficultés que ses concurrents pour faire travailler ensemble les chercheurs des nombreuses disciplines qui devront collaborer pour doter Cog d'organes et surtout de contenus de connaissances de plus en plus pointus. Nous revenons dans notre billet sur la question décisive de la coopération interdisciplinaire, et sur les progrès qu'elle pourrait apporter des deux côtés aux progrès des modèles scientifiques.

Un autre reportage nous a d'ailleurs montré une application possible de ce programme fondateur: l'hélicoptère robot capable d'apprentissage. Un tel drone intelligent, doté de capteurs performants (vue, odeurs, radiations) et d'une intelligence capable de reconnaissance, catégorisation et prise de décisions autonomes, trouvera d'innombrables usages dans la vie civile et militaire. On sait que déjà un certain nombre de gens s'inquiètent des logiciels de reconnaissance de formes développés dans les réseaux de caméras de surveillance. Que ne diront-ils pas? Mais ils auront tort. Les applications scientifiques terrestres et satellitaires de tels outils seront d'une toute autre portée.


Retour au sommaire