logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

25
Retour au sommaire
 
Actualités

Aux origines de l'humanité
JPB 05/01/02

Couverture du livre : Aux Origines de l'humanité, par Yves Coppens et Pascal PicqRecommandons ce magnifique ouvrage, dû à Yves Coppens et Pascal Picq, anthropologues au Collège de France (deux volumes, chez Fayard). On y trouve sous une forme très accessible un recueil de textes qui présentent les connaissances les plus récentes sur la paléontologie, la génétique, l'éthologie des primates et des hominiens. Le premier tome s'intitule "De l'apparition de la vie à l'homme moderne", le second "Le propre de l'homme". Ce dernier donnera matière à maintes discussions, notamment philosophiques. Nous ne pouvons que formuler un petit regret, c'est que les ouvertures actuelles vers des hommes "augmentés" ou "artificiels", pour en pas parler des automates intelligents, n'aient pas été évoquées comme une prolongation passionnante de cette longue histoire.


Les prix Nobel et Internet
JPB 05/01/01

On pourra consulter la façon dont une cinquantaine de Prix Nobel voient l'Internet du futur. Consultés par l'institut américain Princeton Survey Research Association PSRA, sur financement de la firme Cisco, ces scientifiques estiment que l'impact essentiel de l'Internet continuera de concerner les recherches scientifiques et la diffusion de leurs résultats. L'accélération du travail scientifique, le développement d'une meilleure culture interdisciplinaire accéléreront encore, dans leur esprit, l'émergence d'une société scientifique.

Il est certain que, sans l'Internet, on ne voit pas comment la science moderne pourrait continuer à progresser. Mais encore faudrait-il que la transparence des recherches continue d'être assurée, et que les publications fassent une part croissante aux hypothèses créatrices, fussent-elles non encore validées par le peer system.

Pour en savoir plus :
L'enquête : http://www.cisco.com/nobel/survey/
PSRA : http://www.psra.com/


Menteurs : vos yeux vous trahissent
CJ 02/01/01

Un menteur, trahit par la couleur rouge que prend la peau autour de ses yeux © Clinique Mayo, unité de recherche d'endocrinologie"Regarde moi bien dans les yeux : peux-tu  me répéter ce que tu viens de dire et maintenir que c'est vrai !" N'avez-vous jamais dit cela à autrui, quand vous sentiez qu'il vous mentait. Eh bien, cette façon de dire les choses est finalement loin d'être sans fondement... L'équipe de James Levine du Minnesota (Mayo Clinic, unité de recherche d'endocrinologie), qui publie ses travaux dans Nature, vient de développer une nouvelle méthode de détection des mensonges assistée par ordinateur, basée sur l'analyse des changements de chaleur au niveau du visage. Le procédé, qui utilise l'imagerie thermographique à haute résolution, s'applique à détecter les changements instantanés de température de la peau autour des yeux. Le système montre que cette partie du visage a tendance à se réchauffer quand la personne ment*.
L'équipe a demandé à huit volontaires de commettre un crime virtuel consistant à poignarder un mannequin, voler sur lui 20 dollars, puis de clamer leur innocence devant les caméras thermiques. Douze autres volontaires soumis aux mêmes interrogatoires, sans avoir commis les mêmes "forfaits", ont servi de groupe de comparaison. Grâce à son système, James Levine a correctement identifié six des huit volontaires "coupables" (soit les 3/4) et onze des douze "innocents" (soit 90%).
Conduits sur les mêmes volontaires par des experts américains du département de la défense, les tests au détecteur de mensonge traditionnel (qui lui, tient notamment compte du rythme du pouls et de la respiration) ont donné des résultats assez proches pour les coupables (70% détectés). En revanche, la méthode traditionnelle a été moins performante pour les innocents, ne permettant d'en repérer que huit sur douze.
Selon James Levine, sa nouvelle technique pourrait être utilisée dans des endroits où la sécurité doit être assurée par des méthodes de repérage rapide, comme par exemple dans les gares ou les zones d'enregistrement des aéroports. La technique, rapide, présente ici l'avantage de pouvoir être utilisée par du personnel sans formation spéciale.

*Ceci étant dû à l'arrivée massive de sang lors d'un stress soudain. Les sources de chaleur observées par les caméras sont représentées sur  un écran de contrôle par des couleurs allant du bleu vers le rouge selon leur intensité. Un contour des yeux qui tire vers le rouge, témoigne d'une personne en proie à une grande nervosité et donc susceptible de mentir.

Pour en savoir plus :  
Nature 415 du 3 janvier 2002, page 35 : "Human behaviour: Seeing through the face of deception imaging offers a promising hands-off approach to mass security screening, par Ioannis Pvlidis, Normanl. Eberhart et James A.Levin.  
(abstract ) http://www.nature.com/
Voir aussi, dans un autre domaine, notre article du 10/10/2001 "Le Mermer, concurrent sérieux du détecteur de mensonges" : http://www.automatesintelligents.com/actu/011025_actu2.html
Contact :
levine.james@mayo.edu


HPDJ, le DJ virtuel
CJ 28/12/01
 
Dave Cliff © Hewlett PackardHPDJ © Hewlett PackardDave Cliff, chercheur au laboratoire d'électronique de Hewlett Packard de Bristol en Angleterre vient de présenter sa nouvelle version du  logiciel "HPDJ", disc-jockey numérique. Utilisant des algorithmes génétiques, HPDJ tire de sa base de données différentes séquences musicales qu'il organise selon de subtiles séquences*, en tenant compte des tempos, des montées d'amplitudes, des fréquences.
Tout comme pour un  DJ spécialiste de rave, l'objectif vise à obtenir un enchaînement judicieux des morceaux et ambiances afin d'assurer la montée efficace au climax de la transe, puis d'assurer la redescente en douceur. Ce qui suppose aussi de bien "sentir" les réactions de la salle et de s'adapter en conséquence. Pour cela, le système de Dave Cliff s'appuit sur des caméras infrarouge et capteurs disposés sur la piste de danse, renseignant sur la densité des danseurs et leur activité. Chacun portera également un bracelet**, dont les capteurs enregistrent les pulsations cardiaques, la tension, l'intensité de la respiration, le taux de  transpiration, le tout transmis à la machine via une liaison sans fil Bluetooth. Autant d'informations reprises par les algorithmes génétiques qui affinent ainsi les facteurs de sélection permettant de déboucher sur les séquences musicales les plus appropriées.

*Chaque morceau provient de la superposition et de l'agencement de différentes pistes comprenant des motifs rythmiques, extraits de chants, riffs de claviers, lignes de basse, etc...
** Qui n'est pas encore totalement finalisé.

Pour en savoir plus :
Site de Hewlett Packard : http://www.hpl.hp.com/news/2001/jan-mar/hpdj.html
Ecouter des séquences réalisées par HPDJ : http://www.hpl.hp.com/news/2001/jan-mar/hpDJdemo.html


Gunther von Hagens, ou le corps réifié
JPB 25/12/01

La grande famille des roboticiens ne pourra pas rester insensible aux prouesses du Dr Gunther von Hagens, qui n'a pas fini de faire frémir l'opinion en présentant ses corps d'hommes et d'animaux plastinés. On pourra lire de nombreux articles sur le web à l'occasion des expositions de von Hagen. Par exemple :
http://www.webdo.ch/illustre/1999/36/cadavres_36.html
http://sortir.lemonde.fr/article/0,4462,243409--2614,00.html
Voir aussi le CV de notre médecin : http://www.koerperwelten.com/fr/pages/gvh.htm

En étendant le sujet, on lira aussi le hors-série "Représenter l'horreur" du magazine ArtPress http://www.artpress.com/Pages/hors-serie/horreur/textmenu-horreur.html.

Mais au fait, où est l'horreur dans tout cela et pourquoi y réagissons-nous de cette façon ? Les réponses superficielles ne sont pas satisfaisantes.


Une nouvelle prouesse intellectuelle de la médiologie
JPB 25/12/01

Comment prendre la "médiologie" pour une science, et Régis Debray pour son prophète, lorsque l'on découvre la kyrielle de banalités proposée à propos de l'automobile par une trentaine de penseurs réunis lors d'un colloque organisé par Régis Débray et Marc Guillaume, sous la double égide du laboratoire de l'économie du transport et de la faculté de philosophie de Lyon 3. On y apprend notamment que la voiture illustre l'idéologie libérale de la privatisation du bonheur, de la concurrence et du libre-choix individuel. Ce serait également pour certains hommes un substitut des relations avec les femmes (encore que "depuis trois générations, les jeunes filles perdent régulièrement leur virginité sur la banquette arrière") et une forme de régulation de la violence collective. Ceux qui financent des réflexions s'élevant à de telles hauteurs prodigieuses doivent en avoir pour leur argent.

Les cahiers de médiologie, N° 12. L'automobile  (le site est pour l'instant inactif) http://www.mediologie.com/


Segway, mieux que l'Internet
JPB 25/12/01

Dean KamenLe Segway © www.segway.comDean Kamen, qui avait annoncé une invention susceptible de bouleverser nos vies mieux que l'Internet, nous a enfin récemment fait connaître son enfant : une trottinette sophistiquée à deux roues, appelée Segway.
Les automaticiens s'intéresseront sûrement à ce produit, compte tenu de l'interaction homme-machine subtile qu'il propose, avec des capteurs et des gyroscopes permettant de le piloter de façon intuitive. Les moteurs peuvent être électriques, avec de bonnes performances.

Nous ne nous rangerons donc pas dans la cohorte de ceux qui ricanent en disant : n'était-ce que cela ? Au contraire, il serait excellent de voir nos sociétés s'intéresser à de tels engins, et à la reconfiguration de la circulation en ville qu'ils permettraient pour lutter contre le tout-automobile. De nombreuses autres déclinaisons de cette idée paraissent possibles. Mais ne rêvons pas. Les lobbies de l'auto et du pétrole veillent.

Il existe de nombreux sites où l'on peut encourager l'inventeur et l'invention. Malheureusement pour l'Europe, tout cela se passe aux USA.

Pour en savoir plus :
http://www.segway.com/consumer/home_flash.html


Retour au sommaire