logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

Revue n° 26
Retour au sommaire
 

Fascicule n° 1 de Cyber Robots © Eaglemoss International Ltd 2001Cyber Robots (Fascicules + pièces)
Construisez votre robot Cybot
36 fascicules

En vente le mardi tous les 15 jours chez les marchands de journaux
Publication Eaglemoss


NB : nous n'avons strictement rien à voir avec la société qui commercialise le robot Cybot.
Pour toute éventuelle réclamation :
http://www.cyberrobots.tm.fr  


Présentation par Christophe Jacquemin - 29/01/2002

Le Cybot © Eaglemoss International Ltd 2001La robotique à de beaux jour devant elle... Signe des temps, on peut désormais acheter son robot à construire en kiosque :
après le microrobot Monty (voir notre article du 20 septembre 2001), voici aujourd'hui Cybot, le robot intelligent.
Paraissant tous les 15 jours chez votre marchand de journaux, chaque pack Cyber Robots se compose d'un fascicule et de différentes pièces du Cybot. Cette initiative, venu d'abord d'Angleterre (la parution a débuté là-bas en août dernier sous le nom de "Real Robots"), s'adresse tout particulièrement aux jeunes, disons à partir de 11 ans. Mais on imagine bien que certains adultes ne vont pas hésiter... Voici le bon moyen pour les retardataires, de comprendre de façon pratique comment fonctionne un robot.
"Osez vous mesurer à l'intelligence artificielle" : voici le sous titre de chaque fascicule dans lequel sont données de façon claire et simple les instructions qui vont non seulement vous permettre de construire pas à pas votre robot, mais aussi de découvrir les rubriques "Cyber science", "L'atelier" (qui dévoile tout sur les robots de combats), "Robots stars", "Robots en action" et "Internet" (actualités, visites de site...).

Les Dwarves : ce prototype, conçu dans le laboratoire de Kevin Warwick, est l'ancètre du cybot © CYRGCybot : un robot qui entend les obstacles

Le robot Cybot est anglais : il a été conçu au Cybernetics Intelligent Research Group (CIRG) http://www.cyber.rdg.ac.uk/CIRG/home.htm de l'université anglaise de Reading , laboratoire dirigé par le célèbre Kevin Warwick*. Son design s'inspire de celui des Sept Nains (Seven Dwarves Robots) créés à l'origine au CIRG pour familiariser les étudiants de l'université à la robotique.
Fruit de 7 années de recherche, le Dwarve utilise un système simple de sonar (semblable à celui que l'on trouve sur Cybot) lui permettant d'éviter des obstacles ou de suivre des objets. Dans des versions postérieures, ce robot a reçu la capacité d'apprendre par lui-même, de se mouvoir dans  son   environnement et de partager des informations avec ses congénères, directement ou par Internet. Pour sa part, Cybot reprend une bonne part des techniques utilisées dans ce  robot prototype, tout en intégrant des nouveautés et des traits bien spécifiques - qui en font un robot performant facile à monter en kit.

Vue éclatée du Cybot

Le fonctionnement de Cybot est contrôlé par un système électrique comprenant 3 cartes, 2 microprocesseurs,
1 pile 9 Volt et 4 piles 1,5V. Les fonctions de Cybot
sont gérées par un interrupteur multiple, sur la carte supérieure (sonar). D'autres cartes sont ajoutées ensuite pour améliorer les capacités.

Evolutif avec l'acquisition de vos différents packs, Cybot trouve peu à peu de nouvelles fonctionnalités, de plus en plus complexes. Le premier numéro contient le châssis, la boîte de vitesse et les roues. Le n°2 propose deux moteurs, et le compartiment piles**. Dès le n°4, Cybot roulera pour la première fois (il peut se déplacer à la vitesse de 3,8 km/h); au n° 9, il recherchera ou évitera une lumière ; au 14, il pourra suivre une ligne, à partir du 16, il pourra vous suivre ou éviter les obstacles en utilisant son sonar.
Outre 5 modes Vue arrière de Cybotpréprogrammés, Cybot pourra être contrôlé à distance au moyen d'une télécommande. La phase suivante vous permettra de programmer Cybot à partir d'un PC (téléchargement du logiciel à l'intérieur du robot par liaison infra-rouge) et de lui donner la capacité de reconnaissance vocale. Il pourra également communiquer avec d'autres Cybots.

Carte à introduire dans votre Cybot © Eaglemoss International Ltd 2001La collection complète comprend 36 fascicules. Chaque numéro est vendu au prix de 7,7 euros (sauf le 1, proposé à 2,9 euros et le 2 à 5,9 euros), soit l'ensemble à  270,6 euros (1775 F).
Pour les retardataires (le numéro 2 est paru le 29 janvier 2002***), il est possible de se procurer les numéros manquants http://www.databasefact.com/index.php?pg=instit&action=commanderN&pkC=9
ou de s'abonner : http://www.databasefact.com/index.php?pg=instit&action=abonnerEnCours&pkC=9)
Un site spécial consacré à Cybot http://www.cyberrobots.tm.fr permet notamment de consulter des FAQ générales et techniques. Gageons que bientôt, à l'image du site anglais (http://www.realrobots.co.uk/clublog-in.html), il s'enrichira d'un  espace forum et  offrira la possibilité de participer à des compétitions.


*Kevin Warwick a notamment défrayé la chronique en se faisant implanter sous la peau une puce expérimentale, qui permet à un ordinateur de le suivre en permanence dans un immeuble. L'implantation de cette puce n'est pour lui que la première étape d'une fusion entre l'homme et la machine. Un prochain implant doit être connecté directement à son système nerveux; pour contrôler les signaux envoyés par son cerveau à son bras gauche

**Contenu des 10 premiers numéros : Fascicule 1 : Châssis + 11 pièces de cuivre intégrées ; élément 1 (x 2) de la boîte de vitesses, 4 vis autoforeuses (pour fixer la boîte sur le châssis) ; éléments 2 et 3 de la boîte de vitesses (x 2), 4 vis (pour fixer les éléments) ; 2 pneus (pour les roues arrière) ; 2 roues ; 2 axes de roue (avec engrenage 3 et moyeu pré-assemblés); engrenages 1 et 2 (x 2) ; Fascicule 2 : 2 moteurs ; compartiment pile (6 V) ; couvercle du compartiment; clips / conducteurs électriques ; 4 vis autoforeuses ; cassette vidéo. ; Fascicule 3 : logement de la roulette ; roulette ; pneu de la roulette ; axe de la roulette ; interrupteur (avec conducteurs et connexions intégrés), 2 vis autoforeuses (pour le couvercle de l'interrupteur) ; bande caoutchouc et pare-chocs arrière ; bande caoutchouc et pare-chocs avant ; 6 vis autoforeuses ; Fascicule 4 : carte alimentation moteurs, vis (x 2) ; cartes test moteurs, vis avec écrou (x 2) ; Fascicule 5 : écran avant (gauche), 2 vis autoforeuses ; écran avant (droit), 2 vis autoforeuses. ; Fascicule 6 : écran avant (partie supérieure), 2 vis autoforeuses ; élément carrosserie arrière, 2 vis autoforeuses ; compartiment batterie, 1 vis. ; Fascicule 7 : capteur de lumière avec conducteurs intégrés ; Fascicule 8 : carte I/O lumière, 2 vis et 2 écrous ; Fascicule 9 : carte processeur lumière, 2 vis et 2 écrous ; Fascicule 10 : 2 panneaux latéraux, 4 vis, 1 raccord (1 rechange). Dôme de transmission Piezo.


*Le numéro 3 doit paraître le 12/02/02; le numéro 4 le 26/02/02, le 5 le 12/03/02..


Retour au sommaire