Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 90
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

ACTUALIT
ÉS

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Colloque sur la Singularité

Vous serez certainement intéressés par le communiqué ci-dessous, annonçant le prochain Colloque du Singularity Institute. En bonne logique, chacun des participants devrait vous être connu, car nous mentionnons régulièrement leurs publications. Nous vous tiendrons informés des principales conclusions.

Singularity Summit 2008: Opportunity, Risk, Leadership takes place October 25 at the Montgomery Theater in San Jose, CA, the Singularity Institute for Artificial Intelligence plans to announce today.
Keynotes will include Ray Kurzweil, updating his predictions in The Singularity Is Near, and Intel CTO Justin Rattner, who thinks the gap between humans and machines will close by 2050.

Singularity Summit 2008 will feature an impressive lineup:

* Dr. Ruzena Bajcsy, pioneering AI and robotics researcher
* Dr. Eric Baum, AI researcher, author of What is Thought?
* Marshall Brain, founder of HowStuffWorks.com, author of Robotic Nation
* Dr. Cynthia Breazeal, robotics professor at MIT, creator of Kismet
* Dr. Peter Diamandis, chair and CEO of X PRIZE Foundation
* Esther Dyson, entrepreneur, investor, philanthropist
* Dr. Pete Estep, chair and CSO of Innerspace Foundation
* Dr. Neil Gershenfeld, director of MIT Center for Bits and Atoms, author of Fab
* Dr. Ben Goertzel, CEO of Novamente, director of research at SIAI
* John Horgan, science journalist, author of The Undiscovered Mind
* Ray Kurzweil, CEO of Kurzweil Technologies, author of The Singularity is Near
* Dr. James Miller, author of forthcoming book on Singularity economics
* Dr. Marvin Minsky, one of AI's founding fathers, author of The Emotion Machine
* Dr. Dharmendra Modha, cognitive computing lead at IBM Almaden Research Center
* Bob Pisani, news correspondent for financial news network CNBC
* Justin Rattner, VP and CTO of Intel Corporation
* Nova Spivack, CEO of Radar Networks, creator of Twine semantic-web application
* Peter Thiel, president of Clarium, managing partner of Founders Fund
* Dr. Vernor Vinge, author of original paper on the technological Singularity
* Eliezer Yudkowsky, research fellow at SIAI, author of Creating Friendly AI
* Glenn Zorpette, executive editor of IEEE Spectrum


La Revue EchoGéo
Jean-Paul Baquiast 29/08/08

La géographie est une science en complète évolution. Elle nous concerne indirectement. D'une part, elle doit tenir compte d'un renouvellement permanent des méthodes et des outils disponibles. Pour ce qui nous intéresse ici, nous serons particulièrement attentifs à l'utilisation des techniques informatiques et satellitaires. D'autre part elle s'insère dans tous les débats de la protection de l'environnement et de la géopolitique , que nous évoquons très souvent.

C'est pourquoi nous sommes heureux de signaler à ceux qui ne la connaissaient pas encore la revue en ligne EchoGéo, qui vient de faire paraître son 5e numéro. Beaucoup d'articles méritent d'être étudiés par nos lecteurs. L'illustration est abondante.

Voici un extrait de la présentation de la ligne éditoriale, signée de Jean-Marie Théodat

La revue électronique EchoGéo, créée sous l’égide du laboratoire Prodig, a pour vocation de jeter un pont entre la communauté des chercheurs et le public de spécialistes ou d’amateurs éclairés sensible à une information claire, scientifique et pertinente. ...Notre ambition est de mettre à la disposition des géographes une information scientifique suivie portant sur les Sociétés, l’Environnement et le Développement. ...

Les numéros de la revue sont constitués de rubriques dont la périodicité différenciée permet de distinguer : une rubrique mensuelle, Sur le Vif, qui traite de l’actualité à la manière d’un contrepoint, en multipliant les points de vue, pour faire ressortir à contrechamp les traits d’une thématique négligée par les médias établis mais dont la pertinence s’impose aux géographes ; quatre rubriques trimestrielles, dont l’une, Sur le Champ, aborde, à chaque livraison, une question d’intérêt scientifique mais dont la nouveauté laisse encore la voie à des controverses, des avancées et des hypothèses dans l’analyse dont nous nous faisons l’écho ; l’autre, la rubrique Sur le Terrain, a pour ambition de mettre en lumière les travaux en cours portant sur une région, un pays, un terrain dont il n’est pas habituel de les voir évoqués dans les travaux récents ou les médias de masse ; une rubrique, Sur le Métier, dont l’objet est de maintenir à jour l’information sur le métier de géographe en publiant tour à tour des dossiers ayant trait aux outils et aux méthodes qu’il s’agisse de la cartographie, l’image, de la télédétection et des Systèmes d’Information Géographique. La dernière rubrique, Sur l’Ecrit, transversale à chaque numéro est la recension raisonnée des éléments bibliographiques permettant aux lecteurs d’approfondir leurs recherches ou de compléter leur documentation.

Pour en savoir plus
EchoGéo http://echogeo.revues.org/
UMR 8586 PRODIG http://www.prodig.cnrs.fr/
Le portail des revues en sciences humaines et sociales http://www.revues.org/


Le World Science Festival
Jean-Paul Baquiast 29/08/08

Green FestivalFaire connaître au public les grandes avancées conceptuelles et méthodologiques des sciences contemporaines : voici l'objectif de Broa, Green - physicien des cordes - qui, avec de nombreux autres scientifiques s'attaque à ce projet de grande ampleur: Une levée de fonds de 5 millions de dollars a permis d'organiser le "World Science Festival" à New-York du 28 mai au 1er juin, manifestation ayant attiré plus de 120.000 personnes.
Les thèmes les plus difficiles ont été abordés, avec des techniques empruntant parfois au théâtre et à la danse (notre image) pour les faire comprendre, sans rien sacrifier à la nécessaire rigueur.
Le programme de la manifestation 2008 en donne une bonne vision. D'ores et déjà se prépare le Festival 2009.

Nous ne pouvons que regretter de ne pas voir se tenir en Europe de tels Festivals. C'est en grande partie par ces gestes que s'explique l'avance conceptuelle de la science américaine et son soutien par le public cultivé. Il faut espérer que nous aurons au moins accès aux comptes-rendus des séances.

On pourrait s'interroger sur les arrières-pensées idéologico-politiques de certains des sponsors, notamment la Templeton Foundation qui milite pour le rapprochement des sciences et des religions. Mais il semble que le choix des orateurs et intervenants respecte une honnête neutralité. Nous y retrouvons la plupart des grands scientifiques que nous connaissons et apprécions.

Pour en savoir plus
World Science Festival : http://www.worldsciencefestival.com/
Programme 2008 : http://www.worldsciencefestival.com/2008-festival/events/all-events-by-date


Lancement de la Société Internationale pour l'histoire culturelle
Jean-Paul Baquiast - Christophe Jacquemin 29/08/08

Dans un colloque se tenant à l'Université de Gand les 28/31 août, la toute jeune International Society for Cultural History, Société Internationale pour l'histoire culturelle, précise ses objectifs et ses méthodes. Fondée lors d’un colloque sur l’histoire culturelle à Aberdeen en 2007, l'ISCH s’attaquera d'abord à des questions de définition. A partir des travaux fondamentaux de Catherine Belsey, de Peter Burke, de Lynn Hunt, de Philippe Poirier et de Pascal Ory, le colloque de Gand tentera de définir la nature exacte de l’histoire culturelle. Quelles disciplines, quels paradigmes constituent « l’histoire culturelle ». A-t-on vraiment besoin de cette étiquette ? Et comment la comprendre ? Y a-t-il des histoires culturelles, « nationales » distinctes (britannique, française, allemande, italienne, …) ? Si oui, comment comprendre ces différences ? Comment peut-on enseigner l’histoire culturelle?

Autant que nous puissions juger, ce Colloque et la Société elle-même semblent loin d'utiliser les références qui sont devenues les nôtres, concernant les superorganismes générateurs de contenus cognitifs et de comportements sur le mode mémétique. Il n'empêche que l'on puisse s'intéresser aux résultats des travaux de la société, si du moins ils sont publiés en ligne.

Pour en savoir plus
ISCH : http://www.abdn.ac.uk/isch/


 

Retour au sommaire