Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 133
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 


Sciences et politique

Dubaï versus Phobos Surveyor. Le scandale
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 26/01/2013

La crise mondiale ne cesse de s'aggraver, frappant non seulement les pays pauvres mais les émergents et les pays riches. Cette crise se caractérise par une inégalité croissante entre les "oligarchies" et les populations, les premières accumulant les bénéfices de l'exploitation des ressources qu'elles ont "accaparées" dans le cadre du Système libéral néocapitaliste et détruisant ce faisant une grande partie des écosystèmes dont vivent les secondes.

La constatation paraît désormais banale et n'émeut personne. Quelques images devraient cependant raviver l'indignation et les résistances contre un tel scandale. Pour ce qui nous concerne, puisque nous nous intéressons au rôle que la science pourrait jouer afin d' améliorer l'adéquation entre les besoins et les ressources, évoquons ici un exemple que tout le monde pourrait comprendre.

D'un côté, nous avons les centaines de milliards dépensés, à partir du pétrole extrait à Dubaï, pour construire dans cette ville-Etat des gratte-ciel les plus hauts du monde et des ports artificiels supposés attirer les riches plaisanciers du monde entier. L'opinion commence à se représenter les moyens considérables consacrés à de telles entreprises et mobilisant les meilleures technologies mondiales. Elles ne serviront strictement à rien, puisqu'elles n'attirent que des activités économiques ou touristiques spéculatives et sans bases arrières.

A supposer que ces investissements résistent aux assauts du vent et de la corrosion, ils ne résisteront pas à la chute inéluctable des revenus qui les ont financés. On peut imaginer le spectacle qu'offriront dans quelques décennies les vaniteuses constructions dont aujourd'hui, communication oblige, cherche à s'enorgueillir Dubaï. Ajoutons qu'elles ne sont en rien à la gloire des Arabes, mais seulement à celle des Occidentaux auxquels les idéologues islamistes prétendent faire la guerre en finançant les mouvements djihadistes de par le monde.

D'un autre côté, existe un projet d'exploration des planètes du système solaire qui utiliserait dans un premier temps des robots intelligents. En l'espèce, il s'agit de Phobos, une des Lunes de Mars. Le projet, nommé Phobos Surveyor, est étudié par des chercheurs américains dans le cadre de la Nasa. Les Européens et les Russes pourraient s'y associer. Il pourrait servir de précurseur à l'exploration humaine de Mars et ouvrir ainsi à l'humanité d'innombrables perspectives. Dans l'immédiat, il comporterait de nombreuses retombées utiles, en terme de développement scientifique et économique. Son coût serait infime, comparé non seulement aux trillions engloutis dans les constructions de Dubaï et de l'Arabie saoudite, mais au budget militaire américain.

Cependant, ce projet ne se fera pas, car, du moins en Occident, il n'intéressera pas les oligarchies qui décident de notre sort.
Là est le scandale. Petit scandale au regard d'autres plus grands, mais significatif.
D'où cet article.

* Le projet Phobos Surveyor