Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 145
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Technologies et politiques. Le lobby militaro-industriel américain est-il efficace? Jean-Paul Baquiast 12/04/2014

Il est certainement efficace dans l'entreprise consistant à détourner à son profit des centaines de milliards d'argent public. Pour cela il sait placer aux bons endroits, notamment au Congrès, des hommes politiques connus pour représenter ses intérêts. Il est également efficace pour pousser par divers arguments l'administration fédérale à des guerres aussi inutiles que perdues d'avance. Il est vrai qu'il est rejoint dans ce rôle par le lobby pétro-politique.

Mais est-il efficace quand il s'agit de produire des systèmes d'armes résistant à l'épreuve de la mise en oeuvre sur le terrain. Les exemples de telles malfaçons, financées à grand prix, sont innombrables. Sans revenir sur un passé plus lointain, il suffit d'évoquer le programme de l'avion de combat dit F35 ou Joint Strike Fighter (JSF). Censé offrir plusieurs versions complémentaires, caractérisées notamment par la furtivité, il a coûté pendant des années des dizaines de milliards de dollars. Mais à ce jour il n'a produit que quelques exemplaires accumulant les malfaçons, de telle sorte qu'aucun d'entre eux n'a pu encore être utilisé opérationnellement. Les différents Etats poussés à l'acquérir se désistent progressivement. La saga du JSF a été parfaitement relatée par Philippe Grasset, dans le cadre de divers articles publiés pendant plusieurs années sur son site DeDefensa (www.dedefensa.org). Observons que l'appareil français Rafale de Dassault a dès le début donné satisfaction à l'armée de l'air française, mais n'a jamais pu encore être vendu à l'exportation compte tenu des pressions énormes exercées par l'administration américaine sur d'éventuels Etats acheteurs.

Une série d'articles bien documentés publiés sur le site Agoravox, sous la signature d'un auteur se faisant appeler Morice, donnent des exemples moins connus mais tout aussi pertinents du pillage des ressources publiques par le lobby militaro-industriel américain. Un des derniers en date concerne le "Future Combat Systems" . Nous citons: « En 2011, l'armée US a fini par arrêter les recherches sur toute une gamme de véhicules et d'armes appelée pompeusement "Future Combat Systems" (FCS), dont le budget total aurait avoisiné les 160 milliards de dollars s'il avait abouti. Le projet avait été stoppé après en avoir déjà dépensé 32 en pure perte, de 2003 à 2009 ». Il s'agissait d'exploiter les possibilités de la mise en réseau informatique pour permettre à des véhicules et armements différents de mener des opérations coordonnées en milieu hostile. L'image ci-dessus représente un de ces engins, bardé d'antennes, le Future Combat Systems Manned Ground Vehicle (MGV)".

Or, comme chacun le sait, sans être expert en armements, de tels engins se sont révélés incapables de résister à des mines artisanales disposées sur le terrain par des combattants déguisés en bergers. De plus, les moyens sophistiquées de télécommunication, entre les combattants ou avec l'état-major, sont très vite apparus inopérants, soit sous l'action de brouillages élémentaires, soit même du fait des vents de sables, fréquents au Moyen-Orient. Les blindés de l'armée russe, vieux de plus de 30 ans, utilisés contre l'armée géorgienne lors de la première révolution orange, se sont malgré de nombreuses pannes dont se sont gaussé les observateurs américains, montrés bien plus efficaces.

Nous devons reconnaître que nous-mêmes, à l'annonce de ce « Future Combat Systems », avions été impressionnés par les nouveaux armements de guerre scientifique déployés par l'armée américaine. Nous aurions aimé entendre les responsables de l'embryonnaire Europe de la défense étudier la possibilité de se doter de moyens sinon analogues, du moins s'en inspirant. Mais faute de crédits de défense, rien de tel n'a été fait. A la réflexion, ce fut peut-être une bonne chose.

Nous n'allons pas jusqu'à dire que tous les systèmes d'armes proposés sur le site du grand industriel américain de l'armement United Defense Industries (http://www.globalsecurity.org/military/industry/udi.htm) soient aussi inefficaces que le FCS. Mais ils sont ou seront tout aussi coûteux, sans qu'une réflexion très approfondie soit menée pour définir les futures guerres dans lesquelles le lobby militaro-industriel poussera l'Amérique et ses alliés européens à s'engager. L'essentiel pour le lobby est d'entretenir l'activité de ses usines et l'emploi chez les électeurs de ses soutiens politiques.

Le site Agoravox a publié d'autres exemples de ce que l'auteur nomme « jeter l'argent par les meurtrières ». On en trouvera les adresses à la suite de l'article consacré au FCS. On peut s'étonner de constater les réactions généralement hostiles ou ironiques des lecteurs de « Morice ». Ceux-ci ne semblent pas s'apercevoir du travail de documentation nécessaire à la recherche des références présentées. Ils ne discutent donc pas réellement la vraie question qui se pose, relative au rôle des lobbies militaro-industriel dans le monde moderne. Mais peut-être s'agit-il de réactions épidermiques provoquées chez des gens n'ayant jamais jusqu'ici fait l'effort de proposer des articles bien bâtis.

Référence http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-guerre-comme-idiotie-6-jeter-l-150435


Retour au sommaire