Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 149
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

s)
Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Actualités

Molécules organiques complexes détectées dans un nuage interstellaire
JP.Baquiast 05/10/2014

Des astronomes ont détecté des ondes radio dans un nuage géant de poussières au sein de l'espace interstellaire. Elles pourraient correspondre à la présence d'une molécule organique (formée à partir du carbone) qui constitue une des briques de base nécessaires à la vie. Il s'agit de l'isopropyl cianid.

L'observation a été faite à partir de l'Atacama Large Millimeter/submillimeter Array, dit Observatoire ALMA, dans le désert chilien de l'Atacama. Le nuage étudié se trouve dans la région Sagittarius BS, à 27.000 années lumière de la Terre. Ce nuage est de ceux au sein duquel se forment de jeunes étoiles. Les molécules généralement identifiées dans de tels nuages consistent en chaines de carbone simple. La molécule détectée, au contraire, est organisé en branches, structures communes dans les molécules nécessaires à la vie, comme les acides aminés.

Une telle observation, la première du genre, conforte l'hypothèse selon laquelle des molécules complexes nécessaires à la vie pourraient apparaître dans l'espace, au début même de la formation d'une étoile, avant même que ne se forment des planètes telles que la Terre. On pourrait en conclure que la vie, au moins sous des formes élémentaires, est présente très généralement dans l'univers.

Référence

A. Belloche, R. T. Garrod, H. S. P. Muller, K. M. Menten. Detection of a branched alkyl molecule in the interstellar medium: iso-propyl cyanide. Science, 2014; 345 (6204): 1584 DOI: 10.1126/science.1256678


Vers le foie artificiel
J.P. Baquiast 04/09/2014

New Organ —Initiative collective pour la reconstruction de tissus et la médecine régénéraive, avait lancé en décembre 2013 un Prix pour la réalisation d'un foie artificiel vivant susceptible d'être greffé sur un animal et de le maintenir en vie pendant 90 jours. Le Prix est de $1 million et est financé par la Methuselah Foundation, structure privée charitable visant à encourager les techniques biomédicales susceptibles de prolonger la vie humaine. Les candidats doivent se faire connaître avant 2018.

Plusieurs équipes de chercheurs se sont déjà inscrites dans la compétition. Elles représentent la Harvard Medical School, le Massachusetts General Hospital, le Northwick Park Institute for Medical Research de l'University College de Londres, l'Université de Floride, l' Université d'Oxford, l'Universite de Pittsburgh et la Yokohama City University. D'autres inscriptions sont attendues.

On pourrait penser que la tâche proposée esthors de portée actuellement. La question avait été discutée à propos de la réalisation d'un coeur artificiel, réussie récemment par l'entreprise française Carmat. Ce dernier ne fait appel qu'à des technologies de type sensori-moteur. Un foie artificiel devrait rassembler, vu le grand nombre de produits sécrétés par le foie, un nombre important de capteurs biochimiques et de pompes.Une solution purement biologique, à base de cellules génétiquement modiées, serait encore plus difficile à réaliser. Mais, compte tenu du grand nombre de malades en attente de greffe, et du très faible nombre de donneurs (voir graphiques), l'enjeu sanitaire comme économique est considérable.

NewOrgan


Homme bionique interactif
J.P. Baquiast 04/09/2014

Aux Etats-Unis, l'Institut national d'imagerie biomédicale et de bio-engineering NBIB a inauguré « L'homme bionique interactif » . Il s'agit d'un site internet faisant le poins des plus récentes applications en matière de bio-technologies.

L'image, dite " NIBIB Bionic Man " présente à ce jour 14 technologies développées par les chercheurs fnancés par le NBIB. Il s'agit par exemple d'une jambe artificielle permettant une démarche presque naturelle, d'un interface cerveau-machine permettant à des personnes paralysées de commander par la pensée des prothèses ou instruments robotisés, etc.

Comme souvent en ce domaine, les scientifiques n'évaluent pas le coût final pour le patient ou pour la protection sociale de ces séduisants dispositifs. Ou bien ils seront réservés à une population très fortunées, ou bien ce coût sera amortis par des financements du ministère de la Défense, la plupart de ces outils pouvant avoir des applications militaires.

* National Institute of Biomedical Imaging and Bioengineering

* Bionic Man


Court-circuiter les réseaux bactériens
J.P. Baquiast 03/09/2014

Il est connu depuis quelques années que les bactéries communiquent entre elle par des échanges de molécules. Elles se comportent en fait comme les cellules d'un organisme multicellulaire communiquant par échanges de molécules secrétées par elles et envoyées dans le tissu ambiant. Chacune de ces molécules, souvent des protéines, dispose d'une signification précise, tant pour l'émetteur que pour le récepteur.

Ce système de communication est particulièrement actif entre bactéries dans le cas d'une infection. Le phénomène a été nommé le « quorum sensing ». Les bactéries utilisent la concentration d'une certaine molécule secrétée par elles dans le milieu pour « juger » de leur nombre. Elles en tirent des conclusions relative à la conduite à tenir face aux « prédateurs » provenant du système immunitaire: rester discrètes si elles ne sont pas assez nombreuses, passer à l'offensive en se multipliant dans le cas contraire.

Il s'agit à proprement parler de signaux permettant aux bactéries de se coordonner au mieux pour la survie de chacune d'elle, et par conséquent de l'espèce en cause. En fonction des signaux échangés, les bactéries s'encouragent à se multiplier, échapper au système immunitaire ou dans certains cas, à cesser de se multiplier. Si l'on peut identifier la molécule correspondant au signal « Halte à la multiplication » il devient possible de combattre l'extension de l'infection en diffusant cette molécule au sein de la population bactérienne.

Le même phénomène de communication a été observé en ce qui concerne les cellules cancéreuses, dont la multiplication plus ou moins rapide différencie les cancers foudroyants de ceux qui sont plus lents. Si la molécule correspondant dans leur cas au signal « Halte à la multiplication » est administrée au malade, les cellules cancéreuses cessent de se multiplier.Dans certains cas, elles peuvent mourir.

Dans une étude publiée par PLOS ONE, des chercheurs annoncent avoir traité dans une culture in vitro des cellules de cancer pancréatique humain, connu pour sa diffusion rapide, avec des molécules dites ODDHSL (Oxo-Dodecanoyl-L-Homoserine Lactone ). Les cellules pancréatiques cancéreuses ont cessé de se multiplier et de générer des métastases. Elles ont commencé à mourir. Les chercheurs ont l'intention de poursuivre l'expérimentation in vivo, chez l'animal, puis éventuellement chez l'homme.

La piste semble intéressante. Mais les cellules cancéreuses trouveront peut-être un moyen de s'adapter.

* PLOS ONE Bacterial Quorum Sensing Molecule N-3-Oxo-Dodecanoyl-L-Homoserine Lactone Causes Direct Cytotoxicity and Reduced Cell Motility in Human Pancreatic Carcinoma Cells..


Les causes de l'échec à la mise en orbite des deux satellites Galiléo.
J.P. Baquiast 03/09/2014

Cet échec, que nous avions évidemment relaté, était survenu le mois dernier. Une enquête avait été diligentée pour en connaître les causes. Certains, dont nous-mêmes, s'étaient demandé s'il n'aurait pas pu s'agir d'un sabotage. Aujourd'hui, les enquêteurs auraient laissé entendre qu'il s'était agi d'une défaillance de l'étage supérieur Fregat du lanceur russe Soyouz. Une tuyauterie contenant de l'hydrazine, carburant destiné à permettre aux satellites d'atteindre leur orbite définitive, aurait gelé durant le lancement.

Cet événement qui apparemment ne s'était jamais produit sur un Soyouz, dont le palmarès de succès est exemplaire, ne remet pas en cause la fiabilité du lanceur. Il serait du à un simple hasard malheureux, jamais à exclure dans de telles opérations à risques. Mais l'hypothèse du sabotage n'est pas pour autant exclue. Le hasard aurait pu être préparé avant le lancement. Les enquêteurs ne se prononcent évidemment pas sur cette hypothèse.

Deux satellites de remplacement devraient être lancés fin 1914, afin de permettre une première phase d'entrée en service du système de géolocalisation en 2015. Il devrait au total comporter en tout 24 satellites en 2020.

On notera que le 16 mai un lanceur russe Proton emportant le satellite Express AM4R avait également échoué. L'enquête a été confiée au Russian State Inter-agency Commission (IAC) qui vient de remettre ses conclusions.


L'éducation fondée sur les sensations
08/09/2014

A l’occasion de la réédition, vingt-six ans après la première, et sept après la seconde, de son livre « L’éducation fondée sur les sensations » (Editeur ELP Ile Maurice), l'auteur Frédéric Paulus, déjà connu de nos lecteurs, nous propose de publier un entretien qu'il vient d'avoir avec Jean-Michel Bélorgey. Le livre souhaite adresser à la communauté éducative, aux parents, aux chercheurs, un message souligant l’importance d’une démarche éducative novatrice. Nous sommes heureux de publier ici cet entretien.

Voir http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2014/149/belorgey.pdf


Un concours sur la robotique collaborative organisé par le ministère de l'Economie
04/09/2014

CycLe ministère de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique organise début décembre 2014 un concours robotique sur le thème de la collaboration Homme/Robot et cobotique en milieu professionnel. Les candidatures sont à déposer jusqu'au 30 septembre.

L’objectif de ce concours robotique est d’encourager ceux qui contribuent à des avancées technologiques dans ce domaine vers les usages et les marchés.


Conditions de participation

  • Avoir développé une application robotique, un robot interactif ou cobot, qui met en œuvre la collaboration homme-robot dans le domaine industriel ou en milieu professionnel (industrie, logistique, médical, agricole, artisanal, etc…), ou développé des techniques et technologies innovantes qui contribuent à renforcer l'interaction homme/robot, à étendre les capacités des robots à réaliser des tâches complexes et leur flexibilité d'utilisation.

  • Etre un industriel, une équipe de recherche, un centre technique ou une plateforme technologique, ou un consortium réunissant plusieurs entités de ce type.

  • Vouloir montrer votre application à un public averti, à la presse et essayer de remporter un prix.

Dotations

Dans chaque catégorie, les lauréats se verront dotés d’un prix de 60 000 € (les catégories seront précisées début septembre2014 dans le règlement du concours).

En savoir plus
Concours de robotique


Retour au sommaire