Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 160
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Editorial

Entendra-t-on James Hansen lors de la conférence
de Paris 2015 sur le climat
?
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 14/08/2015

James HansenLa Conférence de Paris sur le climat 2015 donnera, espérons-le, la parole à de nombreux climatologues et océanologues conscients des risques immenses que prendra l'humanité si, d'ici la fin du siècle, la température globale dépassait une hausse de 2° centigrade par rapport à ce qu'elle était avant l'ère industrielle. Mais les échos que l'on peut avoir sur la préparation de cette conférence montrent que les conférenciers, les hommes politiques et les décideurs économiques, ainsi que le public, font déjà l'objet d'une intense propagande (on évoque plus élégamment des campagnes de public-relations) provenant de tous les intérêts qui ne veulent pas entendre parler de la moindre diminution dans la production et la consommation des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz).
Les arguments pour semer le doute sur les prévisions et mises en garde des scientifiques sont nombreux.
Inutile de les reprendre ici.

Constatons seulement avec regret qu'ils émanent dorénavant, non seulement des représentants des pays traditionnellement les plus hostiles aux efforts pour réduire la production des gaz à effet de serre, mais aussi de pays européens comme la Pologne, les Etats baltes et l'Allemagne, gros consommateurs de charbon et qui n'accepteront pas de mesures de réduction contraignantes en ce domaine. Il en résultera que l'Union européenne, qui jusqu'ici s'était montrée la plus décidée à combattre la hausse des températures, s'alignera sans doute, lors de la prise des conclusions finales, sur tous ceux qui, non pas dans les discours mais dans la pratique quotidienne, refuseront le moindre changement dans leurs pratiques actuelles en matière d'énergie.


Centrale à charbon polonaise. Source La Tribune

Perspectives inquiétantes

Il apparaît cependant que les perspectives relatives aux dangers que courra l'humanité si elle s'en tient au "business as usual" sont beaucoup plus inquiétantes que les scientifiques ne pouvaient le penser jusqu'à présent.

D'une part, des statistiques récentes montrent que la planète ne pourra pas ne pas dépasser le seuil minimum de 2° Cde hausse à la fin du siècle, quoi qu'elle fasse. Tout laisse penser qu'elle enregistrera des hausses égales ou supérieures à 3° C, avec les conséquences dramatiques que l'on devine.

Mais il y a plus grave. Des scientifiques éprouvés considèrent aujourd'hui que même si la hausse restait en deçà de la limite des 2° centigrade, des effets terriblement destructeurs se produiraient d'ici 2100 : hausse minimum de 10m du niveau des mers, tempêtes d'une force jamais éprouvée à ce jour de mémoire d'hommes. En fait se mettrait en place, à une très grande vitesse ne permettant aucune adaptation de la biosphère, des mécanismes globaux semblables à ceux qui survenaient dans les périodes interglaciaires, quand la Terre se réchauffait après avoir subi de longues périodes de froid. Certains de ces mécanismes sont jugés responsables des grandes extinctions subies par la vie après son apparition sur la Terre.

Or parmi ces scientifiques, à la rigueur morale et professionnelle indiscutable, se trouve le Dr James Hansen, ancien directeur de l'Institut Goddard d'études spatiales de la NASA/Goddard institute for space studies. Nous évoquons ici par ailleurs le rapport dit ACPD Atmospheric Chemistry and Physics Discussion, qu'il vient de publier en accès libre avec une quinzaine de collègues apparemment comme lui imperméables aux pressions du big business. Ce rapport est particulièrement inquiétant. Nous y renvoyons le lecteur. Il est remarquablement documenté.

Or il y a gros à parier que James Hansen ne sera pas invité à s'exprimer et, que s'il l'est, il sera inaudible sous le poids des démentis partisans. Il y a gros à parier aussi que François Hollande, qui patronne cette année la Conférence sur le climat, ou son ministre Laurent Fabius, n'auront certainement jamais entendu parler de James Hansen et de ses travaux.

Ceci étant, que préconiseriez-vous ?, nous dirons les lecteurs de cet article ? Nous n'en savons rien, mais il faudrait au moins en discuter en toute transparence...

Références

* ACPD Atmospheric Chemistry and Physics Discussion
Ice melt, sea level rise and superstorms: evidence from paleoclimate data, climate modeling, and modern observations that 2 C global warming is highly dangerous

* James Hansen (Wikipedia)

* Conférence de Paris 2015 sur le climat (Wikipedia)

* Voir aussi en français un article de Stéphane Foucart, concernant James Hansen et ses travaux: James Hansen Cassandre du climat

* Sur le réchauffement global, lire
Michael Le Page : Earth now halfway to UN global warming limit

* Voir aussi notre article sur James Hansen