Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 169
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 


Géopolitique. Perspectives actuelles pour les Verts (The Green) aux Etats-Unis
Jean-Paul Baquiast 19/05/2016

L'on sait peu de chose en France concernant le rôle du Green Party of the United States (GPUS or Greens) dans la vie politique américaine, dominée par les hiérarques des deux partis dominants, Républicains et Démocrates.
Il est vrai que le Parti Vert ne recueille qu'un faible support électoral, environ 300.000 votes dans les élections à la Chambre et au Sénat.

C'est néanmoins le 4e parti en nombre de membres aux Etats-Unis. Il est relativement présent et influent dans les Etats et les municipalités. Fondé en 2001, par regroupements de divers mouvements précédents, il s'est notamment fait connaître par le militant vert radical Ralph Nader, encore actif aujourd'hui.

Le programme du Parti vert rejoint celui des Verts en Europe: défense de l'environnement, non-violence, justice social, démocratie de terrain, égalité entre hommes et femmes, anti-racisme... Aujourd'hui, dans la suite de l'importance prise au parti démocrate par le candidat à la Maison Blanche Bernie Sanders,, il a repris de l'influence. Si les millions de nouveaux électeurs recrutés par ce dernier ne sont pas tous membres des Greens, ils s'en rapprochent par de nombreux points.

Aussi les Greens se demandent aujourd'hui avec insistance si Bernie Sanders ne soutiendra pas in extremis la candidature de Hillary Clinton, comme il l'a toujours promis. Pour les Greens comme pour ses autres électeurs « démocrates socialistes », ce serait une trahison. Beaucoup envisagent en conséquence de fonder un 3e parti, présentant un 3e candidat à la Maison Blanche. Il n'aurait évidemment aucune chance de l'emporter, mais ce serait l'occasion de donner une audience mondiale aux revendications et programmes des Greens et de leurs alliés progressistes.

Les Verts en Europe souhaitent généralement la création de ce 3e parti, compte tenu des similitudes du programme qu'il se donnerait avec ceux des autres Verts. Il ne serait pas impossible que, dans la suite du « raz de marée » inattendu provoqué par Sanders dans l'opinion, de nouveaux soutiens Verts apparaissent, soit dans l'électorat des deux grands partis, soit parmi les abstentionnistes. L'ensemble des mouvements Verts dans le monde en bénéficierait

Dans ce cas, même si l'establishment politico-économico- militaire qui dirige les Etats-Unis et une partie du monde ne renonçait pas à exercer son pouvoir en profondeur (au sein de l'Etat profond) il aurait les mains un peu moins libres qu'auparavant. Toutes les forces de gauche ou forces libérales en Europe ne pourraient que gagner à cette montée en puissance des Greens américains.

On lira ici un article de Scott McLarty, « media coordinator » pour le Parti vert des Etats-Unis. L'auteur y étudie les perspectives de ce qu'il nomme un « mouvement post-Bernie »
http://www.counterpunch.org/2016/05/18/about-that-post-bernie-movement/

Pour en savoir plus

* Le site du Green party US http://www.gp.org/

* Présentation par Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/Green_Party_of_the_United_States