Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 171
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

s)
Image animée
 Dans La Revue
 

 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

 

Actualités Juin 2016

Le Royaume Uni renouvellera sa flotte de sous-marins-nucléaires lance-engins (SNLE)
Jean-Paul Baquiast 25/07/2016

La nouvelle Première ministre britannique Theresa May vient d'annoncer lors de son premier message à la Chambre des Communes que, vu l'augmentation des menaces pesant sur le Royaume Uni, il serait irresponsable d'abandonner la dissuasion nucléaire.
Les députés ont voté en ce sens par 472 voix contre 117. 138 députés travaillistes ont voté en faveur de cette proposition, malgré l'opposion de leur leader Jeremy Corbin. Celui-ci avait valoir que les sous-marins ne seraient d'aucune utilité, face à l'ennemi actuel qu'est Daesh.

Quel que soit l'opinion favorable que nous ayons concernant Corbin, nous devons reconnaître qu'il se trompe complètement. Comme la France, la Grande Bretagne ne restera une « grande puissance de taille moyenne » qu'en luttant sur tous les fronts. Elle a tous les moyens nécessaires pour le faire. Il est par contre déplorable que Theresa May ait évoqué la Russie, au même rang que la Corée du Nord, parmi ces menaces. Elle confirma ainsi son atlantisme prévisible.

Le vote a donné le feu vert à la construction de 4 nouveaux SNLE porteurs du système de missiles Trident et de leurs charges nucléaire. Le coût en sera de 40 milliards d'euros. Les remplaçants des actuels Vanguard devraient entrer en service début 2030. Les missiles Trident sont construits aux Etats-Unis et leur emploi fortement soumis aux contraintes imposés par le Pentagone. Ils ne devront pas être remplacés avant 2040.

Par son vote hostile à la décision, Jéremy Corbin a encore accentué la fracture du Labour party en deux. Il est probable que l'opposition interne contre lui en sortira renforcée. Mais il s'agit d'une autre question, sur laquelle les jeux semblent encore loin d'être faits. Nous y reviendrons.


Nouvelle méthode permettant d'évaluer la densité des synapses dans le cerveau
Jean-Paul Baquiast 25/07/2016

Celles-ci sont au nombre d'environ 100 trillions. Des pertes de synapses sont jugées les principales responsables de divers désordres cérébraux, tels l'épilepsie, la maladie d'Alzheimer, l'autisme, la dépression. Jusqu'ici ces pertes de synapses n'étaient détectables qu'à l'autopsie ou par des méthodes d'observation très invasive.

Aujourd'hui, une équipe de Yale a mis au point une méthode faisant appel à la tomographie par émission de positrons (PET) . Ils ont réalisé un radio-ligand ou traceur radioactif qui, injecté dans le corps, se lie à un certain type de protéine (dite SV2A). Celle-ci n'est présente que dans les synapses et s'allume lors d'un PET Scan.

Expérimentée d'abord chez des babouins puis chez des humains, la méthode a permis de développer des modèles mathématiques marqueurs de la densité synaptique.

Dès les premières applications, elle a permis de détecter des pertes synaptiques significatives chez des patients atteints d'épilepsie.La nouvelle méthode sera précieuse pour évaluer différents niveaux de perte de synapses dans diverses affections. Elle permettra aussi de suivre la progression de la maladie afin de la traiter de façon appropriée.

Abstract of Imaging synaptic density in the living human brain

Chemical synapses are the predominant neuron-to-neuron contact in the central nervous system. Presynaptic boutons of neurons contain hundreds of vesicles filled with neurotransmitters, the diffusible signaling chemicals. Changes in the number of synapses are associated with numerous brain disorders, including Alzheimer’s disease and epilepsy. However, all current approaches for measuring synaptic density in humans require brain tissue from autopsy or surgical resection. We report the use of the synaptic vesicle glycoprotein 2A (SV2A) radioligand [11C]UCB-J combined with positron emission tomography (PET) to quantify synaptic density in the living human brain. Validation studies in a baboon confirmed that SV2A is an alternative synaptic density marker to synaptophysin. First-in-human PET studies demonstrated that [11C]UCB-J had excellent imaging properties. Finally, we confirmed that PET imaging of SV2A was sensitive to synaptic loss in patients with temporal lobe epilepsy. Thus, [11C]UCB-J PET imaging is a promising approach for in vivo quantification of synaptic density with several potential applications in diagnosis and therapeutic monitoring of neurological and psychiatric disorders.

Légende de l'image

PET scan reveals unilateral mesial temporal sclerosis in epilepsy patients (white arrows indicate loss of [11C]UCB-J binding in the mesial temporal lobe). (credit: Sjoerd J. Finnema et al./Science Translational Medicine)

Source

http://stm.sciencemag.org/content/8/348/348ra96



Retour au sommaire