Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 173
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Géopolitique Attaque d'un convoi humanitaire en Syrie.
Jean-Paul Baquiast 22/09/2016

 


Cette attaque avait eu lieu il y a trois jours dans le nord d'Alep. Elle a provoqué la mort de 21 personnes et la destruction de 18 des 31 véhicules en charge des approvisionnements. Sans attendre les moindre précisions, Washington en a immédiatement imputé la responsabilité au gouvernement de Bashar al Assad et aux Russes qui le soutiennent. Les Américains ont refusé d'admettre qu'ils aient eu pour leur part le moindre rôle dans l'affaire.

Il faut rappeler que précédemment, des bombardiers de l'US Air Force et de ses alliés avaient attaqué une position de l'armée syrienne à l'aéroport de Deir ez-Zor provoquant la mort de 90 militaires syriens et l'incapacitation d'une centaine d'autres. Washington avait reconnu les faits mais fait valoir qu'il s'agissait d'une « erreur ». Connaissant les moyens sophistiqués d'identification des objectifs dont dispose l'armée américaine, il est difficile d'admettre l'erreur. Tout pouvait laisser penser au contraire qu'il s'agissait d'une démarche délibérée du Pentagone, visant à saboter l'armistice négocié entre Kerry et Lavrov. Celui-ci avait été publiquement dénoncé par Ashton Carter et les militaires, contredisant ainsi ouvertement Obama et Kerry.

Comme nous l'avons expliqué dans un article précédent publié ailleurs (http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2293&r_id=&t=Washington%20va-t-il%20renoncer%20%E0%20faire%20tomber%20Bashar%20al%20Assad?, le lobby de la guerre américain veut poursuivre et accroitre les affrontements avec Damas et surtout avec les Russes. Le futur président sera ainsi mis devant le fait accompli.

Aussi bien en dépit du cessez le feu, des forces appartenant aux « rebelles modérés » soutenus par Washington n'ont pas cessé les attaques contre les positions de l'armée syrienne. Elles disposent d'armements terrestres très efficaces capables d'actions telles que l'attaque du convoi humanitaire. Elles reçoivent en permanence des soutiens logistiques provenant de l'armée américaine. Aucune attaque aérienne n'a été identifiée, qu'elles viennent de Damas, Moscou ou Washington. Les Américains eux-mêmes l'ont reconnu. Mais les rebelles « modérés » sont parfaitement capables de conduire au sol des opérations analogues à celles de l'attaque du convoi. Elles pourront en accomplir bien d'autres, autour et dans Alep. Le front Al Nusra, reconnu par Washington comme un opposant légitime à Bashar al Assad, se vante d'en avoir l'intention.

Pour en savoir plus

Sur le sujet, on peut consulter le WSWS, source à peu près sûre, au moins dans ces domaines
http://www.wsws.org/en/articles/2016/09/21/syri-s21.html


Retour au sommaire