Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 174
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Actualités pour octobre 2016


Des douaniers robotiques vont commencer à travailler dans les ports chinois de la mer de Chine Sud
Jean-Paul Baquiast 14/10/2016

La douane chinoise annonce que des douaniers robotiques vont entrer en fonction dans 3 ports des villes de Zhuhai et Zhongshan, province de Guangdong. Il s'agira de 10 robots intelligents capables d'une grande variété de performances.

A partir d'une base de données douanières spécialisée, ils pourront répondre à des questions formulées dans 28 langues. Mais surtout, ils feront appel aux technologies les plus modernes pour écouter, parler, apprendre, voir et marcher. Ils auront aussi des capacités de reconnaissance faciale pour détecter les personnes suspectes et donner l'alarme. Ilsferont appel à des douaniers traditionnels en cas de difficultés.

Tout ceci paraît presque trop beau pour être exact. Cependant le premier de ces douaniers robots est déjà en opération dans les services douaniers du port de Gongbei. Chacun devrait en principe pouvoir vérifier ses performances.

A quand de tels robots au sein des Douanes françaises, notamment pour vérifier le contenu des containers importés de Chine?


Source:http://usa.chinadaily.com.cn/china/2016-10/02/content_26962039.ht


Influence possible des rayons cosmiques sur la survie d'organismes extraterrestres arrivés sur Terre
Jean-Paul Baquiast 12/10/2016

Des chercheurs dirigés par Dimitra Atri, astrobiologiste américain du Blue Marble Space Institute of Science, ont étudié un microorganisme découvert en 2002 dans une mine d'or sud-africaine à une profondeur de 2,8 kilomètres dans la couche aquifère datant de plus de 2,7 milliards d'années.

L'organisme en question est Desulforudis audaxviator, microorganisme souterrain terrestre unique, s'alimentait grâce aux rayons cosmiques. Les chercheurs ont établi qu'il s'agissait du seul organisme capable d'exister dans des conditions aussi extrêmes. Selon les résultats de l'étude, le Desulforudis audaxviator, unique en son genre et donc possiblement d'origine extraterrestre; n'a pu survivre que grâce au rayonnement ionisant.

Sur Terre, ces derniers sont émis par des minéraux radioactifs pouvant se situer dans des profondeurs importantes. Mais l'on sait que les rayons spatiaux dits cosmiques peuvent être aussi une source de radiation ionisante. Ils sont produits en général par des explosions de supernovas mais leur influence néfaste sur les organismes terrestres est bloquée par l'atmosphère et la magnétosphère.

Mais les planètes ayant une atmosphère fine et un champ magnétique faible présentent des conditions tout à fait différentes. Les rayons cosmiques atteignent la surface. Et ils contiennent assez d'énergie pour assurer l'existence d'organismes comme Desulforudis audaxviator. C'est pourquoi Dimitra Atri affirme qu'on pourrait trouver la vie sur des planètes ayant une atmosphère moins épaisse. Mars est d'après lui l'un des candidats les plus prometteurs.

Dans le cas terrestre étudié, il faudrait que l'organisme, après avoir atteint la Terre, ait pu très vite se retrouver dans des minéraux radioactifs souterrains assurant sa survie.


Références

* Dimitra Atri On the possibility of galactic cosmic ray-induced radiolysis-powered life in subsurface environments in the Universe Oct 2016
http://rsif.royalsocietypublishing.org/content/13/123/20160459

* Wikipedia Desulforudis audaxviator https://fr.wikipedia.org/wiki/Desulforudis_audaxviator


Rendre les systèmes intelligents
07/10/2016

Bornons nous à signaler sur ce thème un intéressant acticle de Juliette Wolf, 2 septembre 2016:
Principes des systèmes intelligents évolutifs ; néoténie des machines apprenantes ; de l’affect-mémoire à l’auto-génération du code par modélisation biologique
L'article nous a été indiqué par notre correspondant, Roger Grattery, que nous remercions


 

 

Retour au sommaire