Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 174
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Biblionet

La Silicolonisation du monde

L'irrésistible expansion du libéralisme numérique

Éric Sadin

Editions l'Echappée

octobre 2016

Commentaires

Jean-Paul Baquiast (en attente)

 

Commentaire de Jean-Paul Baquiast au 26/10/2016

Faute de temps, nous ne pouvons pas pour le moment présenter de commentaires, devant comme il se doit lire l'ouvrage auparavant. Ceci ne nous sera pas possible avant quelques jours, vu la taille de l'ouvrage (plus de 300p) et d'autres urgences. Néanmoins, pour alerter nos lecteurs, nous publions ici, comme d'habitude concernant les recensions de livres, quelques indications prélevées sur le web, concernant le livre et son auteur. Le tout sera complété le plus tôt possible. JPB 26/10/2016

 

Présentation par l'éditeur

Berceau des technologies numériques (Google, Apple, Facebook, Uber, Netflix, etc.), la Silicon Valley incarne l’insolente réussite industrielle de notre époque. Cette terre des chercheurs d’or, devenue après-guerre le cœur du développement de l’appareil militaire et de l’informatique, est aujourd’hui le lieu d’une frénésie innovatrice qui entend redéfinir de part en part nos existences à des fins privées, tout en déclarant oeuvrer au bien de l’humanité.
Mais la Silicon Valley ne renvoie plus seulement à un territoire, c’est aussi et avant tout un esprit, en passe de coloniser le monde. Une colonisation d’un nouveau genre, portée par de nombreux missionnaires (industriels, universités, think tanks…), et par une classe politique qui encourage l’édification de valleys sur les cinq continents, sous la forme d’écosystèmes numériques et d’incubateurs de start-up.
Après avoir retracé un historique de la Silicon Valley, ce livre, à la langue précise et élégante, montre comment un capitalisme d’un nouveau type est en train de s’instituer, un technolibéralisme qui, via les objets connectés et l’intelligence artificielle, entend tirer profit du moindre de nos gestes, inaugurant l’ère d’une « industrie de la vie ».
Au-delà d’un modèle économique, c’est un modèle civilisationnel qui s’instaure, fondé sur l’organisation algorithmique de la société, entraînant le dessaisissement de notre pouvoir de décision. C’est pour cela qu’il est urgent d’opposer à ce mouvement prétendument inexorable d’autres modalités d’existence, pleinement soucieuses du respect de l’intégrité et de la dignité humaines.

Biographie et bibliographie de l'auteur

http://ericsadin.org/node/22

Éric Sadin est écrivain et philosophe, il alterne la rédaction de textes littéraires et théoriques.
Il a publié plusieurs ouvrages, notamment une trilogie explorant l’état contemporain de nos rapports aux technologies numériques : Surveillance Globale – Enquête sur les nouvelles formes de contrôle (Climats/Flammarion, 2009) ; La Société de l’anticipation (Inculte, 2011) ; L’Humanité Augmentée – L’administration numérique du monde (L’échappée, 2013) (Prix Hub Awards 2013 de l'"Essai le plus influent sur le digital").
 
Il est intervenant régulier à Sciences Po Paris, et intervient dans de nombreuses universités et centres de recherches en Europe, en Amérique du Nord et en Asie.
Il a été professeur à l’école supérieure d’art de Toulon, et visiting professor à L’ECAL de Lausanne et à l’université d’art IAMAS (Japon).
 
Fondateur et rédacteur en chef de la revue éc/artS (Pratiques artistiques & nouvelles technologies, 1999-2003).
 
Il a organisé trois colloques : Globale Paranoïa – Formes et puissance de la surveillance contemporaine (Paris, Palais de Tokyo, 2008) ; Physique/virtuel (Médiathèque d’Orléans, 2005) ; Textualités & nouvelles technologies (Saison de la France au Québec, Musée d’art contemporain de Montréal, 2001).
Lauréat de la Villa Kujoyama ; Prix Pompidou 2005, pour la conception d’une version multimédia de son livre Tokyo paru la même année chez P.O.L.
 
Il a publié en mars 2015, La Vie algorithmique – Critique de la raison numérique. (L'échappée).
 
Il publiera un nouvel essai à l'automne 2016 : La Silicolonisation du monde – L'irrésistible expansion du libéralisme numérique. (L'échappée, 21 octobre 2016).
 
Éric Sadin est l'un des rares intellectuels français à penser le changement de civilisation induit par la numérisation de notre monde. (Libération, oct. 2013). ?
En quelques années, Éric Sadin est devenu l'une des voix capable de décrypter notre monde en voie de numérisation globale. (Technikart, avril 2014).