Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 177
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Politiques d'armement. Donald Trump prépare-t-il une première frappe nucléaire contre la Chine?
Jean-Paul Baquiast 14/01.2017


Depuis plusieurs années, les Russes dénoncent la mise en place par les Etats-Unis, sous couvert de l'Otan, de bases de lancement de missiles dit BMDE (Ballistic Missile Defense in Europe) et de leur version maritime Aegis.

Nous avons plusieures fois examiné cette question en rappelant que ces missiles, supposés défendre l'Europe contre des missiles nord-Coréens, sont des armes de première importance dans la perspective d'une guerre nucléaire avec la Russie. Elles visent à empêcher toute riposte dite de seconde frappe à une attaque américaine de première frappe, soit par missiles de moyenne portée, soit par missiles intercontinentaux (ICBM) . Ils détruiront en effet les missiles russes en charge de cette riposte, si certains d'entre eux échappaient à la première frappe américaine. De plus, les missiles de la BMDE peuvent être dotés de charges nucléaires offensives dites tactiques permettant d'atteindre des cibles dans une distance de quelques centaines de kilomètres.

On peut craindre que la venue de Donald Trump au pouvoir ne ralentisse pas le déploiement de la BMDE, d'autant plus que certains Etats européens, notamment la Pologne, le demandent en permanence et se disent prêts à en supporter partiellement les frais. La volonté de détente avec Vladimir Poutine proclamée par Trump n'ira pas jusquelà renoncer au BMDE.

Mais Trump a toujours affiché, vis-à-vis de la Chine, une attitude résolument offensive, y compris militairement. Le nouveau ministre de la Défense James Mattis tient encore plus vigoureusement le même discours. Autrement dit les installations de bases de missiles THAAD (Terminal High Altitude Area Defense ) déjà en cours en Asie ne ralentiront pas. Le THAAD jouera contre la Chine le même rôle que les BMDE contre la Russie, empêcher toute riposte de seconde frappe par la Chine. (Voir image).

Comme une première frappe chinoise serait plus qu'improbable, le THAAD n'aura d'intéret que pour prévenir une riposte chinoise contre des attaques nucléaire intercontinentales (ICBM,) ou des attaques de moyenne portée. De plus, comme la BMDE, le THAAD pourra permettre de première frappes de courte et moyenne porté contre les côtes chinoises, provenant de l'US Navy ou de bases installées dans les pays asiatiques voisins, alliés de Washington, en premier lieu la Corée du Sud..

Inutile de dire que la Chine prend désormais très au sérieux la perpective d'une guerre, non seulement économique, mais atomique, qui est sous-jacente aux déclarations anti-chinoise de Trump. La Russie l'appuie dans cette démarche. Le ministre adjoint de la défense russe Igor Morgulov et son homologue chinois Kong Xuanyou, viennent de déclarer que les deux pays préparent des « contre-mesures » permettant de « sauvegarder les intérêts de la Russie et de la Chine et préserver les équilibres stratégiques dans la région ». Ces mesures n'ont pas été spécifiées. Ils ont rappelé que les THAAD allaient bien au delà de, comme le prétend Washington, prévenir des offensives nord-coréennes.

Précisons que cette année, en application de l'US National Defence Authorisation Act, une batterie de THAAD a été installée à Guam, ainsi que des bases de radars associés au Japon. Le tout censément dirigé contre la Corée du Nord, mais en fait visant la Chine.

Tout ceci devrait faire réfléchir les divers gouvernements. L'emploi d'une seule charge nucléaire tactique par un Etat irresponsable déboucherait quasi-inévitablement, avec le jeu des alliances, sur une guerre nucléaire mondiale. Apparemment, cette possibilité n'effraie pas Trump. Il serait temps qu'il sorte un peu de sa Trump Tower.

Références

* The Diplomat

http://thediplomat.com/2016/02/what-is-thaad-what-does-it-do-and-why-is-china-mad-about-it/

* Wikipedia THAAD

https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminal_High_Altitude_Area_Defense

* BMDE

https://www.mda.mil/system/system.html

 

Retour au sommaire