Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 180
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Actualités pour mai 2017

Mort de Alain Colmerauer, génie français de l'Intelligence Artificielle
Jean Rohmer 21/05/2017

"Colmé" est décédé le 13 mai dernier.

Son invention du langage Prolog, en 1972, est un des évènements importants de l'histoire de l'informatique.

Prolog ne ressemblait à aucun autre langage, et aucun autre langage n'a ensuite autant marqué la manière de programmer; Prolog a ensuite abouti à la programmation par contraintes. Cela a donné naissance à la "programmation déclarative"

Alain Colmerauer fuyait les honneurs et la "politique"; il a choisi de travailler à Marseille car "c'était à l'époque le poste ouvert le plus éloigné de Paris"

Diplômé de l'Ensimag en 1963 (la première promotion), il a commencé à travailler sur la compilation de COBOL sur le Bull Gamma 60; en partie à Gambetta.

Quand l'Intelligence Artificielle a démarré chez Bull, en 1981, je l'ai embauché comme consultant. Quel plaisir d'avoir Colmerauer comme professeur de PROLOG ... Elégance, originalité et modestie.

Une grande partie des travaux de l'ECRC à Munich , à partir de 1984, était inspirée de PROLOG. L'ECRC était un centre de recherche commun à BULL, ICL et SIEMENS.

Le projet "5ème génération" des Japonais de 1980 à 1990 était totalement inspiré de PROLOG.

A ses débuts en 1985, le CEDIAG, département de Bull dédié aux applications de l'Intelligence Artificielle, a été dirigé par Philippe Roussel, acolyte d"Alain à Marseille, qui a programmé le premier interpréteur Prolog en FORTRAN. J'ai pris sa suite à son départ fin 1986.

Je n'ai aucun doute que l'avenir de l'Intelligence Artificielle profitera bientôt beaucoup plus de PROLOG. Un universitaire américain a dit que l'avènement de PROLOG est comparable au passage du systèmesde numération romain au système décimal. Cel passage a mis quelques siècles pour s'accomplir. Patience...

Pour étudier la question de plus près, allez sur le site de Colmé: http://alain.colmerauer.free.fr/

Pour comprendre simplement ce que PROLOG permet de faire, voir par exemple: https://fr.slideshare.net/Jean_Rohmer/la-rsolution-de-problmes-avec-un-ordinateur-jean-rohmer