Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 182
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Géopolitique. L'offensive américaine contre l'OBOR
Jean-Paul Baquiast 17/07/2017


Nous avons précédemment présenté le vaste projet chinois de Nouvelle Route de la Soie ( New Silk Road ou OBOR, One Belt One Road) visant à relier l'Empire du Milieu avec un grand nombre de pays susceptibles d'être des clients ou des partenaires de l'économie chinoise. Il prend deux formes, l'une terrestre à travers l'Asie, la Russie, le Moyen-Orient vers l'Europe, et l'autre maritime intéressant notamment l'Inde, la Tanzanie, l'Egypte et là encore l'Europe à travers la Grèce.

Beaucoup de ces pays considèrent avec inquiétude le dynamisme et le manque de règles des exportations chinoises. Mais ils préfèrent être dans le projet plutôt qu'en dehors, car ils pourront bénéficier des partenariats en résultant.

Cependant, deux adversaires du projet, jusqu'ici relativement silencieux, viennent de s'engager ouvertement contre lui. C'est d'abord l'Inde qui supporte mal les avantages qu'en retirera son grand rival le Pakistan. Sous la pression de Nahrendra Modi, lui-même fortement soutenu par Washington, elle multiplie depuis quelques temps les occasions de conflit qu'elle a avec la Chine. Il en résulte que la route de la soie risque d'en être considérablement gênée. On peut même parler de sabotage . Voir http://theduran.com/india-silk-road-sabotage/

Les n° identifient les points d'intervention américains (Voir TheDuran cité)

Mais ce sont les Etats-Unis qui se montrent aujourd'hui les adversaires les plus déterminés de la Route de la Soie. Ils provoquent du désordre dans un grand nombre de pays prévus pour être partenaires du projet. Pour cela, ils n'hésitent plus désormais à faire appel à des interventions militaires qu'ils confient en particulier à des forces spéciales. Voir http://theduran.com/us-troops-in-europe-and-the-middle-east-are-there-to-provoke-china-more-than-russia-or-iran/

Il est clair que si les troubles qu'ils ont provoqué dans ces pays se poursuivaient et s'aggravaient, les Etats-Unis intervenant militairement d'une façon beaucoup plus agressive, les projets chinois de Route de la Soie risqueraient d'être indéfiniment retardés. Pour Washington, y compris pour Donald Trump, ce sera une première façon de concrétiser sous une forme encore peu visible les menaces de guerre contre la Chine. Celle-ci ne se limitera plus à des affrontements en Mer de Chine

Il sera intéressant de voir si la Chine laissera sans réagir se développer ces interventions militaires américaines. Mais s'il elle réagit, de quelle façon le ferait-elle? Il sera intéressant aussi de voir les réactions des Etats européens qui avaient investi dans le projet de Route de la Soie afin d'en tirer des retombées positives. Capituleront-ils une nouvelle fois devant le « grand allié » américain?