Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 182
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Géopoliique. Donald Trump est-il responsable du déclin de l'Amérique?
Jean-Paul Baquiast 19/07/2017

De très nombreux responsables politiques américains, tant chez les Républicains que chez les Démocrates, accusent actuellement Donald Trump de ce qu'ils se résolvent à nommer le recul de l'influence américaine, pour ne pas dire un déclin de l'Amérique. Ils énumèrent à l'envie les domaines où, depuis son arrivée à la Maison Blanche, le Président a pris de mauvaises décisions ou, ce qui n'est pas mieux, il n'a rien décidé du tout, malgré les promesses de son programme électoral.

Nous sommes de ceux qui pensent que les Etats-Unis, loin de voir leur influence décroitre, l'ont généralement renforcée, notamment dans les domaines stratégiques et géopolitiques. Ils doivent cela à une augmentation permanente de leurs moyens militaires et un engagement de ceux-ci sur un nombre croissant de théâtres.

Cependant, au delà de cette discussion, il est indéniable que dans d'autres domaines, de ceux qui engagent l'avenir, le poids de l'Amérique a reculé. On cite notamment la recherche scientifique et appliquée, le rôle dans l'enseignement supérieur, la culture. Plus immédiatement Trump a réussi à brouiller l'Amérique avec tous ses alliés traditionnels, en Asie et en Europe en particulier. Même dans le domaine militaire, le renforcement constant des moyens affectés au Pentagone n'a pas empêché d'inquiétantes défaillances.

On lira à ce sujet un texte significatif du libelliste Alfred McCoy, The Demolition of US Global Power, – Donald Trump’s Road to Debacle in the Greater Middle East » cité par TomDispatch http://www.tomdispatch.com/blog/176308/tomgram%3A_alfred_mccoy%2C_trumping_the_empire/
Ceci admis, Donald Trump est-il en profondeur responsable de ces divers reculs? Il est vrai qu'il n'a rien fait pour leur porter efficacement remède, mais il serait bien peu scientifique d'attribuer à un homme seul, fut-il Président des Etats-Unis, des évènements qui révèlent des mouvements de fond dépassant largement les capacités de réaction du gouvernement fédéral.1)

On citera notamment la montée de la Chine, en passe de devenir la première puissance du monde. Rien qu'en considérant le nombre de scientifiques chinois travaillant dans des laboratoires américains, le recul de l'Amérique est devenu évident. Dans toute une série d'autres domaines, notamment celui des armements comme dans celui de l'influence politique dans le monde, la Russie a remplacé dorénavant les Etats-Unis, sauf peut-être en Europe obnubilée par la crainte pathologique de Poutine.

Qu'il le veuille ou non, Trump serait incapable d'empêcher ces mouvements de fonds. Ils caractérisent, comme chacun le sait désormais, le remplacement d'un monde unipolaire soumis à l'Amérique par un monde multipolaire. Si ses ennemis réussissaient à obtenir la destitution de Trump, celui qui le remplacerait ne ferait pas mieux, hors quelques mesures cosmétiques.

On pourrait même admettre que les erreurs ou hésitations de Donald Trump le rendraient plutôt sympathique à tous ceux qui verraient d'un bon œil l'Empire américain s'humaniser un peu en cessant de prétendre exercer une domination mondiale.

Note

1) Mc Coy compare le rôle de démolisseur de Trump à celui du Premier ministre britannique de l'époque, Antony Eden. Il aurait en provoquant la crise de Suez précipité le déclin du Royaume Uni et de son rôle international. Mais il est bien évident que Londres avait déjà perdu face aux Etats-Unis, dès la seconde guerre mondiale, toute influence politique notable.