Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 184
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Article. Construire en 3D sur la Lune
Jean-Paul Baquiast 21/09/2017

 

A notre connaissance, la construction en 3D permettrait rapidement et à un prix très inférieur aux méthodes classiques, de généraliser aux Antilles française, à commencer par St Barthélémy, des habitations anti-cyclone permettant de faire face aux ouragans prévus. Il pourrait s'agir de petits immeubles semi-sphériques capables de résister aux vents violents et aux pluies associées. Or il est étonnant que le recours à cette méthode ne soit pas davantage envisagé. Une de nos correspondants, Anne B., qui avait suggéré l'idée, n'a rencontré aucun écho. Peut-être est-ce parce que cette méthode mettrait en difficultés passagères les entreprises de construction actuelles, et que celles-ci ne tiennent pas à la voir apparaitre.

En attendant l'idée est très sérieusement étudiée dans la perspectives de construire sur la Lune des abris permettant à de futurs astronautes d'y faire des séjours de longue durée. L'Agence Spatiale Européenne ESA vient de s'associer avec le cabinet d'architectes Foster + Partners pour mesurer l'applicabilité d'une construction en 3D utilisant les matériaux du sol lunaire.

Méthode proposée

A la base, il faudrait disposer d'un module tubulaire qui pourrait facilement être apporté de la Terre. Un dôme gonflable serait ensuite développé à partir de ce cylindre pour fournir la structure servant de support à la construction. Ensuite, des couches de régolithe lunaire (sol recouvrant la roche-mère de la Lune) seraient construites sur le dôme, couche après couche, par une imprimante 3D opérée par un robot.

Ceci permettrait d'obtenir rapidement un abri protégeant contre les radiations et les chutes de miro-astéroïdes. L'imprimante elle-même (figurée en 2 exemplaires au sommet du dôme sur l'image) serait apportée de Terre, sans doute en pièces détachées, à des coûts acceptables.

Resterait à aménager le dôme. Ceci commencerait par la mise en place à l'intérieur de celui-ci d'un abri pressurisé permettant le séjour des astronautes.

Selon les promoteurs du projet, la construction peut aujourd'hui se faire sur Terre à un rythme de 2m par jour, permettant d'obtenir un immeuble entier en une semaine.

Concernant la Lune, la réalisation de tels immeubles et la logistique associée représenterait, malgré l'apparente facilité, des coûts importants, non encore estimés avec précision. Ceux-ci devraient être supportés par une collaboration entre toutes les agences spatiales.

Mais si l'on considère les retombées considérables d'une telle résidence permanente, les grands Etats pourraient accepter d'en faire la dépense. Ces retombées intéresseraient en premier lieu une meilleur connaissance du sol lunaire, en vue d'une éventuelle exploitation industrielle, mais en second lieu et dans un tout autre domaine, une observation de l'espace échappant aux turbulences de l'atmosphère terrestre et aux aléas des satellites.


Voir entre autres références

http://www.tgdaily.com/space-features/69207-how-to-build-a-lunar-base-with-3d-printing

 

Retour au sommaire