Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 185
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Sciences humaines. Pourquoi tant de crimes de masse aux Etats-Unis ?
Jean-Paul Baquiast 03/10/2017

Beaucoup d'articles sont ces jours-ci publiés pour tenter d'expliquer pourquoi les Etats-Unis connaissent de si fréquents évènements tels que le massacre pratiqué à Las Vegas le 1er octobre 2017 par le nommé Stephen Paddock, lequel a tué près de 70 personnes.

Tous ne sont pas aussi meurtriers, mais ils se répètent avec régularité. Aucun pays, autant que l'on puisse savoir, que ce soit en Russie, en Chine ou en Europe, ne subit de tels phénomènes. On lira sur ce sujet une compilation intéressante de la liste exceptionnellement riche des assassins en série outre-atlantique1). Il est donc compréhensible qu'en dehors des journalistes, les criminologues ou les psychiatres recherchent les causes de ces dérèglements. Encore pourrait-on regretter qu'ils se bornent à survoler la question, passant vite à d'autres sujets..

- La première cause, constamment évoquée, est la liberté dans le commerce des armes de guerre qui règne aux Etats-Unis. Le sujet, ses origines et les causes de la tolérance générale qu'il rencontre en Amérique sont connus, n'y revenons pas ici.

- Un autre élément, de plus en plus mentionné, concerne le fait que les Américains sont les plus grands consommateurs au monde de médicaments anti-dépresseurs ou d'excitants opiacés, si l'on en croit les statistiques de l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce sont aussi, ceci pouvant expliquer cela, les seuls pays dits modernes où la tolérance des autorités à l'égard des concessionnaires des grandes firmes pharmaceutiques est la plus grande. La « Big pharma » sait évidemment comment faire pour s'acheter des amis, en cas de laxisme du droit public. L'essentiel pour elle, notamment aux Etats-Unis, est de vendre, fut-ce des produits dangereux, et non de financer des recherches innovantes coûteuses. Elle laisse généralement ce soin aux laboratoires publics. Les trafics de drogues, publics ou privés, en profitent sans contrôle 2).

- Les explications politiques ne manquent pas non plus, surtout provenant de l'opposition de gauche dite « anti-système ». C'est ainsi que le World Socialist Web Site publie ce jour un article bien documenté expliquant que les Etats-Unis sont le seul Etat ayant mené depuis 27 ans des guerres meurtrières dans une grande partie du monde, sans jamais s'inquiéter des millions de victimes en ayant résulté. Au contraire, les médias de masse ou Hollywood ne cessent de glorifier les auteurs de tels massacres 3).

Plus récemment, le cyclone Maria ayant dévasté Puerto-Rico, privant d'eau, de réseaux et de vivres la quasi totalité de l'ile, ne suscite aucune réaction officielle ni même privée visant à protéger la population de prochaines morts par famine ou par maladies. Au contraire, les autorités américaines ont bloqué jusqu'au 1er octobre l'importation de marchandises de secours par la voie maritime au nom du Jones Act. Cette loi interdit aux navires étrangers de transporter des biens entre ports américains.

Le seul souci de Wall Street a été de se demander comment à la suite de ce cyclone, Puerto Rico pourra rembourser sa dette publique, la plus importante au monde. Ceci n'est qu'un exemple de l'indifférence générale à l'égard des conséquences humaines des catastrophes naturelles 4).

- Les explications "complotistes" commencent à apparaître, sans preuves évidemment jusqu'à ce jour. Ainsi Paddock aurait pu être un activiste « anti-fa » visant à faire accuser Donald Trump de laxisme. Il aurait aussi pu être assassiné par des anti-fa qui auraient commis le crime à sa place 5).

- Nous pourrions pour notre part mentionner le fait que les tueurs en série, tous hommes, que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs, se sont faits remarquer, autant que les proches ou les médecins pénalistes ont pu le constater, par la pauvreté de leurs relations sexuelles avec les femmes, sinon leur impuissance totale. L'Amérique étant encore aujourd'hui caractérisée par un refoulement puritain de la sexualité masculine, en dépit d'un laxisme apparent, ne peut qu'être propice à de tels actes compensatoires. Ceci s'ajoute nécessairement à toutes les autres causes énumérées ci-dessus.

Inutile de préciser que, dans les organismes complexes tels que le sont les sociétés humaines, il n'est pas possible d'attribuer à des causes bien identifiées les milliards d'actes individuels s'y produisant à tous instants.

Références

1) Voir http://www.wnd.com/2015/06/big-list-of-drug-induced-killers/

2) Voir http://theduran.com/americas-mass-shooting-problem-drug-problem/

3) Voir The social pathology of the Las Vegas Massacre
http://www.wsws.org/en/articles/2017/10/03/pers-o03.html

4) Voir Trump visits Puerto Rico as anger grows over government response
http://www.wsws.org/en/articles/2017/10/03/rico-o03.html

5) Voir http://theeconomiccollapseblog.com/archives/was-las-vegas-shooter-stephen-craig-paddock-an-anti-trump-activist-with-ties-to-antifa

Note au 04/10

Valium et terrorisme

L'une des hypothèses évoquées pour expliquer le crime de Las Vegas est que son auteur Stephen Paddock était au moment de son passage à l'acte sous l'empire d'un puissant psychotrope.

Un rapport du Nevada Prescription Monitoring Program obtenu mardi 03/10 a confirmé que Paddock s'était fait prescrire le 21/06 cinquante doses de 10-milligrammes de diazepam, dit aussi Valium, par son médecin, le Dr S.W. Ceci pourrait confirmer la thèse qu'il était sous influence de ce produit, éventuellement pris à forte dose les jours précédant son passage à l'acte.

Voir http://theduran.com/confirmed-vegas-shooting-suspect-proscribed-dangerous-drugs-just-like-many-previous-mass-shooters/

On notera que l'image ci-contre ne représente que des comprimés de 5 mgr, les plus courants.

Adam Garrie, rédacteur en chef de TheDuran, qui a communiqué cette affirmation, se demande si les autres tueurs en série ne sont pas eux aussi sous l'emprise de tels médicaments. Il va même jusqu'à supposer que les auteurs d'attentats terroristes islamistes pourraient eux-aussi être drogués pour accepter de se suicider de cette façon.

Ceci paraît très probable. Mais les organisations terroristes islamiques ne devraient pas se voir exonérées de leurs responsabilité. Ce sont nécessairement elles qui font circuler et procurent ces produits, obtenus par contrebande. Il est vraisemblables que leurs émissaires locaux les fournissent en priorité aux individus déjà identifiés par eux comme mal adaptés psychiquement ou socialement.

Sans doute faudrait-il mieux règlementer et mieux contrôler les médecins qui les prescrivent, ou les pharmacies qui les délivrent. Mais ceci paraît très difficile en l'état du droit, compte-tenu du très grand nombre de personnes qui les consomment en excès dans nos sociétés déjà malades.


Retour au sommaire